Les voitures mal-aimées : de bonnes affaires en occasion

Les voitures mal-aimées : de bonnes affaires en occasion

Dans le langage automobile, on appelle cela des bides commerciaux... Des véhicules invendables ou presque dont personne ne veut. Bien souvent, ces voitures qui n'ont pas rencontré le succès, ne sont pourtant pas dénuées d'intérêts et comme elles n'attirent pas la clientèle, elles peuvent rapidement devenir d'excellentes affaires en occasion. Voici une petite dizaine de voitures mal-aimées qui méritent pourtant que l'on s'y intéresse...


Quelles sont les raisons de ces échecs commerciaux ?

Les causes d'un échec commercial sont nombreuses. La première et non des moindres : le style. La beauté a beau être un critère de choix très subjectif, certains modèles doivent composer avec un design que l'on pourrait qualifier de compliqué. C'est par exemple le cas des Renault Vel Satis et Avantime dont nous parlerons un peu plus tard. 
Le prix fait également partie des freins potentiels à l'achat d'une nouvelle voiture. A moins d'être dans une niche ou d'offrir des prestations de haut niveau, un prix trop élevé passera difficilement aux yeux d'une clientèle souvent exigeante qui n'hésite pas à comparer.
Certaines voitures sont mal conçues. Certains aménagements peuvent les rendre peu pratiques à l'usage et il n'en faut pas beaucoup plus pour nuire à une carrière.
Au bout de quelques semaines ou mois de commercialisation, un autre problème peut arriver : le manque de fiabilité. Il n'y a rien de tel que ce défaut pour diminuer les ventes d'un modèle, même si celui-ci est au demeurant rempli de qualités. Souvenir, parmi d'autres, des premiers exemplaires de la Renault Laguna 2 qui faisait étalage de tous ces équipements électroniques innovants, mais qui passait généralement plus de temps au garage que sur la route... Même sans problèmes de fiabilité, le coût d'entretien peut également freiner l'envie d'acheter un véhicule.
Et puis, il y a les raisons moins évidentes : il arrive que certains constructeurs souffrent de leur réseau trop limité et peinent ainsi à se faire une place sur le marché. Le manque d'image peut également nuire à la carrière d'un excellent modèle.
 

Les premières Laguna II étaient mal nées... Les premiers propriétaires doivent encore s'en souvenir...

Les premières Laguna II étaient mal nées... Les premiers propriétaires doivent encore s'en souvenir...

Ces voitures en manque d'amour mais pourtant intéressantes


Renault Vel Satis/Renault Avantime

C'est certainement l'un des plus gros échecs commerciaux de l'histoire de l'automobile. Véhicule haut de gamme de la marque au losange, la Vel Satis n'avait pas un physique facile, c'est vrai. Avec son style très carré, bien opposé à ce que proposent les constructeurs premiums allemands, la Vel Satis a immédiatement souffert de la comparaison. Difficile de toutes façons, de se faire une place sur le segment des grandes routières, squatté par Audi, BMW et Mercedes.
Si on fait l'impasse sur son look, la grande française présente pourtant pas mal d'arguments : confort, espace à bord, qualité de la présentation intérieure, voilà ses principaux points forts.
Elle a connu quelques problèmes de fiabilité mais pas plus que d'autres modèles équivalents. Il faut principalement éviter le moteur V6 DCI qui souffrait de pannes à répétition.

Le V6 3.5 L essence de 245 ch d'origine Nissan est à recommander pour sa longévité, un peu moins pour son niveau de consommation car la lourde berline française se montre gourmande. Mais acheter un moteur à 6 cylindres à l'heure où les grosses motorisations essence disparaissent progressivement, c'est acheter un morceau du patrimoine automobile. Pour les gros rouleurs, le 2L DCI 175 ch est également un bon choix à condition de parvenir à en dénicher avec des kilométrages raisonnables.
Les configurations essence sont presque donnés et affichent généralement de faibles kilométrages...
Compte tenu de l'âge des véhicules encore en circulation, il y a peu de chance que les prix diminuent encore. C'est le moment d'acheter car qui sait, il est possible qu'un jour, elle finisse par prendre de la valeur...

L'intérieur de la Vel Satis était bien plus classique que l'extérieur. Une façon de rassurer les acheteurs potentiels ?
L'intérieur de la Vel Satis était bien plus classique que l'extérieur. Une façon de rassurer les acheteurs potentiels ?

L'intérieur de la Vel Satis était bien plus classique que l'extérieur. Une façon de rassurer les acheteurs potentiels ?

Dans la même catégorie de prix et de style, il y avait l'Opel Signum, une voiture oubliée et quasiment introuvable en occasion...
Dans la même catégorie de prix et de style, il y avait l'Opel Signum, une voiture oubliée et quasiment introuvable en occasion...

Dans la même catégorie de prix et de style, il y avait l'Opel Signum, une voiture oubliée et quasiment introuvable en occasion...

A peu près à la même époque, Renault sortit l'Avantime. Ce coupé-monospace futuriste est, comme son nom l'indique, sorti un peu trop tôt... Certes, il n'a pas un physique facile, mais l'espace à bord et son confort étaient très plébiscités à sa sortie en 2001. Au-delà de son look particulier, ses tarifs jugés un peu trop prestigieux, ont fini par définitivement tuer sa carrière. 
Etonnamment, sa cote à l'heure actuelle est plutôt élevée. Ainsi, on voit des modèles de 2001/2002 situés entre 10 000 et 15 000 € ! C'était un bon plan il y a encore peu, mais sa cote a grimpé ces derniers mois, notamment en ce qui concerne les versions V6 essence de 210 chevaux. 

L'architecture des portes était inédite et complexe. Attention aux coûts de réparation.
L'architecture des portes était inédite et complexe. Attention aux coûts de réparation.

L'architecture des portes était inédite et complexe. Attention aux coûts de réparation.

Lancia Delta III

Lancia a toujours été la marque premium du groupe Fiat. A partir de 2008, au-dessus de la citadine Ypsilon essayée ici-même, figurait la Delta nouvelle génération. Delta, c'est un nom qui évoque plein de bons souvenirs chez les fans de la marque. Avec cette troisième génération, Lancia souhaitait certainement reconquérir cette clientèle perdue. Malheureusement, avec un style très éloigné du premier modèle, une image tombée en désuétude, un intérieur repris du groupe Fiat, la compacte chic italienne n'a pas connu le succès malgré de réels points forts. 
Les modèles les plus récents sortis en 2014, se négocient à des prix plutôt faibles. Comptez environ 5 000 € pour une version diesel 1.6 de 120 chevaux (un moteur qui fait preuve d'une bonne fiabilité) avec moins de 130 000 km au compteur...

L'italienne, dotée d'un bon rapport qualité/prix, est une seconde main à ne pas négliger.
L'italienne, dotée d'un bon rapport qualité/prix, est une seconde main à ne pas négliger.

L'italienne, dotée d'un bon rapport qualité/prix, est une seconde main à ne pas négliger.

Même constat chez Fiat à peu près à la même période, la Croma II n'a pas non plus rencontré son public.
Même constat chez Fiat à peu près à la même période, la Croma II n'a pas non plus rencontré son public.

Même constat chez Fiat à peu près à la même période, la Croma II n'a pas non plus rencontré son public.

Renault Wind

En 2010, Renault sortit un véhicule qui devait avoir le "vent" en poupe. Malheureusement, la marque française s'est prise un "vent" phénoménal (oui, elle est facile...) ! Comment expliquer un tel bide ? Le marché des petits cabriolets commençait déjà à devenir moins porteur à cette période et Renault souffrait d'un réel manque d'image. Certains ont mis en avant le fait qu'il ne proposait que deux places, mais cela n'a jamais perturbé la carrière du Mazda MX-5...
Comptez environ 5 000 € pour des modèles qui ont souvent peu roulé dans la mesure où ils sont principalement utilisés le week-end. C'est une bonne alternative à d'autres cabriolets plus cotés. 
 

La Wind a été commercialisée en version sportive Gordini. Très difficile à trouver de nos jours... Pour bénéficier d'un premier prix plus bas, mieux vaut choisir une finition plus classique.
La Wind a été commercialisée en version sportive Gordini. Très difficile à trouver de nos jours... Pour bénéficier d'un premier prix plus bas, mieux vaut choisir une finition plus classique.

La Wind a été commercialisée en version sportive Gordini. Très difficile à trouver de nos jours... Pour bénéficier d'un premier prix plus bas, mieux vaut choisir une finition plus classique.

Renault Zoé

Penchons-nous sur un modèle plus récent : la Renault Zoé, modèle 100 % électrique de la gamme et leader de son segment au niveau européen. Si le marché des voitures électriques se développe grâce à une prise de conscience écologique et surtout aux généreuses aides gouvernementales, il n'en demeure pas moins que la citadine polyvalente française décote très rapidement. Avec une perte de valeur d'environ 50 % au bout de 3 ans, il y a de vraies bonnes affaires à réaliser. En guise de seconde voiture familiale en raison de son autonomie limitée, c'est une proposition à ne pas négliger.

L'électrique, ça décote vite !
L'électrique, ça décote vite !

L'électrique, ça décote vite !

Renault Talisman

S'offrir une Vel Satis, c'est la certitude de "rouler différent" à petit prix. Avec la Talisman, plus récente et moderne, votre budget sera nécessairement plus élevé et vous risquez de passer inaperçu. C'est une affirmation un peu dure, car pourtant cette grande routière n'est pas moche, loin de là. Dérivée d'un modèle coréen produit par la marque Samsung (propriété du groupe Renault), mais mis à jour pour correspondre aux exigences de la clientèle européenne, cette berline souffre du fait de la concurrence allemande et des grands SUV. Et si vous en profitiez ? On trouve ainsi des modèles TCE 200 ch en finition haute Initiale et boîte automatique EDC avec moins de 80 000 km, à moins de 15 000 € ! La version break Estate, très logeable, est tout aussi accessible. De belles économies en perspective quand on sait que cette version dépassait les 40 000 € en neuf.

La concurrence allemande n'a jamais eu peur de la Talisman...
La concurrence allemande n'a jamais eu peur de la Talisman...

La concurrence allemande n'a jamais eu peur de la Talisman...

Avant la Talisman, il y avait la Latitude dont les prix en occasion ont chuté à vitesse grand V. Certains l'avaient surnommée la "Platitude"...
Avant la Talisman, il y avait la Latitude dont les prix en occasion ont chuté à vitesse grand V. Certains l'avaient surnommée la "Platitude"...

Avant la Talisman, il y avait la Latitude dont les prix en occasion ont chuté à vitesse grand V. Certains l'avaient surnommée la "Platitude"...

Jaguar X-Type

Revenons quelques années en arrière. La prestigieuse marque anglaise, propriété de Ford à cette époque, sortit une petite berline, la X-Type. Cette "baby Jag" n'a pas fait l'unanimité pour une raison simple : Ford avait utilisé de nombreuses pièces de sa gamme de façon à réaliser des économies, une stratégie mal perçue par la clientèle et la presse spécialisée. En faisant abstraction de ce petit désagrément, mais également des motorisations jugées un peu trop justes, il est quand même possible de se faire plaisir pour pas très cher. En effectuant une rapide recherche, il existe encore de jolis exemplaires, en particulier en version essence 2.0 L V6 150 ch. Prévoyez un budget d'environ 6 000 € pour un modèle de moins de 100 000 km. 

Le charme anglais accessible. Il faut juste parvenir à oublier les signes d'origine américaine...
Le charme anglais accessible. Il faut juste parvenir à oublier les signes d'origine américaine...

Le charme anglais accessible. Il faut juste parvenir à oublier les signes d'origine américaine...

Ford Ecosport

Les SUV sont à la mode et Ford n'a vraisemblablement pas anticipé ce raz-de-marée commercial. Si la marque américaine a fini par réagir en produisant un très bon Ford Puma, son premier SUV urbain surnommé Ecosport était dérivé d'un modèle vendu au Brésil et ne correspondait pas vraiment aux codes stylistiques européens. Avec un look assez carré, peu dynamique, doté de petites roues, ce crossover n'a pas fait l'unanimité, la clientèle lui préférant par exemple le Renault Captur ou le Peugeot 2008. Vous le savez, une voiture qui se vend peu, qui est peu demandé, cela peut devenir très intéressant pour un acheteur qui place le critère prix en tête de ses priorités. D'autant plus que ce n'est pas une mauvaise voiture. Son confort est très correct, il est sûr et relativement bien équipé.

Version conseillée : le 3-cylindres 1.0 L Ecoboost de 125 chevaux, un moteur essence globalement fiable et réussi qui offre de bonnes performances, qui permet de rester facilement sous la barre des 8 000 € pour des modèles sortis en 2015/2016 et présentant des kilométrages en général raisonnables (moins de 80 000 km). 

Le premier modèle est facilement reconnaissable grâce à sa roue de secours placée sur le coffre, à l'image de certains 4x4 baroudeurs...
Le premier modèle est facilement reconnaissable grâce à sa roue de secours placée sur le coffre, à l'image de certains 4x4 baroudeurs...

Le premier modèle est facilement reconnaissable grâce à sa roue de secours placée sur le coffre, à l'image de certains 4x4 baroudeurs...

Les monospaces : Renault Scénic, Citroën C4 Picasso, Mercedes classe B...

C'est un fait, les monospaces n'ont plus la cote, au sens propre comme au sens figuré. Les SUV ont progressivement remplacé ces modèles familiaux dans le cœur des automobilistes. Si le style ne vous rebute pas, il est possible de facilement négocier le prix d'un monospace et de gagner ainsi quelques centaines d'euros au moment de l'achat. Même le Renault Scénic 4, dont le design a profondément évolué pour ressembler à celui d'un SUV, n'échappe pas à la règle. Les motorisations d'entrée de gamme, le 1.5 dCi 95 ch et le 1.2 TCE 115 ch, sont particulièrement impactées par cette dépréciation. Ainsi, un exemplaire diesel ou essence de base mis en circulation en 2017/2018 se trouve facilement aux alentours de 10 000 € et ce sont souvent des véhicules qui ont relativement peu roulé. Certes, les accélérations ne seront pas fulgurantes mais si ce n'est pas votre critère d'achat numéro 1, il y a véritablement d'excellentes affaires à réaliser.
Le phénomène est identique pour tous les monospaces compacts : Citroën C4 Picasso (devenu C4 Spacetourer), Mercedes Classe B (première version, avant restylage), etc...

Le 1er Scénic a créé le segment des monospaces compacts. Cette 4ème génération sera la dernière...
Le 1er Scénic a créé le segment des monospaces compacts. Cette 4ème génération sera la dernière...

Le 1er Scénic a créé le segment des monospaces compacts. Cette 4ème génération sera la dernière...

Les ludospaces type Renault Kangoo suivent la même tendance.
Les ludospaces type Renault Kangoo suivent la même tendance.

Les ludospaces type Renault Kangoo suivent la même tendance.

Cette liste est loin d'être exhaustive, alors si vous souhaitez la compléter, n'hésitez pas à laisser un commentaire en bas de cet article.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Paul86 03/07/2021 23:09

Dans votre guide d’achat occasions, on pourrait ajouter les Renault Koleos 1 et 2 dont les cotes étaient bien en dessous de l’Argus dès le début. On en trouve à de très bons prix.