Essai Ford Focus 1.0 Ecoboost 125 ch ST-LINE

Essai Ford Focus 1.0 Ecoboost 125 ch ST-LINE

Chez Ford, la Focus est une success story depuis 1998. C'est dire si chaque nouveau modèle se doit d'être au niveau et même au-delà. Si la Ford Focus 3 essayée ici-même il y a quelques temps tutoyait les sommets, cette 4 ème génération se devait de faire encore mieux sur un segment en constante amélioration. Pari réussi ?

 

La Ford Focus au fil des années

Chez Ford, on aime prendre des risques. Si certains constructeurs ne font évoluer que partiellement le style de leur modèle phare afin de ne pas perdre une clientèle si durement acquise, le constructeur américain ne fonctionne pas de cette manière. En 1998, la toute première version étonnait dans le paysage automobile de l'époque avec son style... Elle étonnait également par son excellente tenue de route. Avec la 2ème génération, Ford a complètement changer de voie. Fini les lignes arrondies, la Focus 2 arborait des lignes plus sages, peut-être trop d'ailleurs... Mais au moins, elle se montrait habitable avec un coffre généreux. Avec la 3 ème génération, ce fut le retour aux sources. Des lignes inspirées du premier modèle, mais avec une dose de sportivité que la première ignorait, obtenue principalement grâce à cette fabuleuse calandre façon Aston Martin dont la version restylée a habilement profité.

Quatre générations de Focus au style très différent... La dernière venue propose des dimensions comparables à la précédente version (longueur de 4.38 m) mais semble pourtant faire plus grosse à l'oeil nu.Quatre générations de Focus au style très différent... La dernière venue propose des dimensions comparables à la précédente version (longueur de 4.38 m) mais semble pourtant faire plus grosse à l'oeil nu.
Quatre générations de Focus au style très différent... La dernière venue propose des dimensions comparables à la précédente version (longueur de 4.38 m) mais semble pourtant faire plus grosse à l'oeil nu.Quatre générations de Focus au style très différent... La dernière venue propose des dimensions comparables à la précédente version (longueur de 4.38 m) mais semble pourtant faire plus grosse à l'oeil nu.

Quatre générations de Focus au style très différent... La dernière venue propose des dimensions comparables à la précédente version (longueur de 4.38 m) mais semble pourtant faire plus grosse à l'oeil nu.

Un design résolument sportif

Cette calandre à l'anglaise, voilà un trait de design qu'on retrouve avec plaisir sur cette 4 ème génération. En y regardant de plus près, son dessin est un peu différent mais la filiation est réelle. Cette jolie calandre, surplombée de feux finement étirés à la signature lumineuse inédite, participent à former ce regard agressif qui attire immédiatement l’œil.

Une face avant agressive qui en dit long !

Une face avant agressive qui en dit long !

Même chose pour le profil, qui joue résolument la carte sportive. Terminons avec ces superbes jantes de 18 pouces spécifiques à cette déclinaison sportive baptisée ST LINE, et ce bleu Island habilement choisi pour le lancement officiel dans le but de parfaire le côté nerveux que son design inspire.

Superbes ces jantes disponibles sur cette version sport ST-Line !

Superbes ces jantes disponibles sur cette version sport ST-Line !

Un intérieur moderne

Si vous connaissez un peu la marque Ford, vous ne serez pas étonné en montant à bord de cette nouvelle version de la Focus. La planche de bord ressemble beaucoup à celle de sa petite sœur, la Ford Fiesta. Pas de problème dans l'absolu, son dessin est agréable et dans l'ère du temps. Mais quand même, il y a toujours un détail qui risque de chiffonner une partie de la clientèle même si la Focus n'est pas la première à commettre cet impair : le grand écran tactile qui trône tout en haut de la console centrale semble avoir été ajouté à la dernière minute. Sur ce point, la précédente version avait eu la bonne idée de l'intégrer à la planche de bord. Officiellement, cette décision a été prise pour des raisons de sécurité afin d'éviter au conducteur de devoir baisser le regard. Personnellement, je ne suis pas fan de cette intégration, d'autant plus que ce grand écran n'est pas orientable, ce qui gêne quelque peu sa visibilité. En dehors de ce problème d'intégration dont je vous laisse seul juge, cet écran tactile, repris de la génération précédente, a gagné en rapidité et en intuitivité. C'est clairement un bon point.

 

Les plastiques utilisés en haut de la planche de bord sont de bonne qualité. Pour le reste, il y a du bon et du moins bon... Aucun doute, il s'agit bien d'un tableau de bord Ford !
Les plastiques utilisés en haut de la planche de bord sont de bonne qualité. Pour le reste, il y a du bon et du moins bon... Aucun doute, il s'agit bien d'un tableau de bord Ford !Les plastiques utilisés en haut de la planche de bord sont de bonne qualité. Pour le reste, il y a du bon et du moins bon... Aucun doute, il s'agit bien d'un tableau de bord Ford !Les plastiques utilisés en haut de la planche de bord sont de bonne qualité. Pour le reste, il y a du bon et du moins bon... Aucun doute, il s'agit bien d'un tableau de bord Ford !

Les plastiques utilisés en haut de la planche de bord sont de bonne qualité. Pour le reste, il y a du bon et du moins bon... Aucun doute, il s'agit bien d'un tableau de bord Ford !

Autre point positif, la Focus 2018 sait accueillir. Plus spacieuse que la 3, sans être significativement plus longue, elle offre plus d'espace pour les jambes des passagers arrière, en égalant presque l'une des meilleures du segment, l'Opel Astra 5. Le gain est réel et permet d'envisager des trajets longue distance en toute quiétude, d'autant plus que la banquette arrière est confortable.

L'augmentation de l'empattement a permis de proposer un espace arrière supérieur.

L'augmentation de l'empattement a permis de proposer un espace arrière supérieur.

Le seul petit grief se situe au niveau de la capacité de son coffre car avec un volume de seulement 375 litres, la concurrence fait mieux, et ce volume ne progresse pas réellement par rapport au modèle précédent. L'espace à l'arrière a été clairement privilégié, un choix que de nombreuses autres marques ont également fait ces derniers temps.

La roue de secours pénalise la capacité du coffre. Mais même sans elle, son volume est légèrement inférieur à la moyenne de la catégorie.
La roue de secours pénalise la capacité du coffre. Mais même sans elle, son volume est légèrement inférieur à la moyenne de la catégorie.

La roue de secours pénalise la capacité du coffre. Mais même sans elle, son volume est légèrement inférieur à la moyenne de la catégorie.

Pour en finir avec les défauts, l'accoudoir central avant propose des possibilités de réglage limitées et ne s'adresse ainsi qu'aux grands gabarits. Si comme moi, vous mesurez moins d'1m70, seul le bout de votre coude aura l'honneur de pouvoir se reposer sur cet accoudoir, accessoire pourtant si pratique sur longue distance.

 

Sur la route, c'est un régal

Dès la 1ère génération, Ford a démontré son savoir-faire en matière de châssis. Il n'y avait pas de raison que cette nouvelle venue ne capitalise pas sur ce point, d'autant plus que sa ligne en dit déjà très long... Vous l'aurez compris, aucune inquiétude à avoir de ce côté-là, la Focus IV est une vraie Ford dotée d'une tenue de route sûre tout en étant suffisamment dynamique afin de procurer un minimum de plaisir au conducteur. Et croyez-moi, je ne lui ai pourtant rien passé. Direction la campagne afin de la tester dans plusieurs successions de petits virages pris à bonne allure ! Eh bien, même à un rythme soutenu, elle n'a jamais failli. Certes, une Peugeot 308 (toujours elle...) propose un train arrière un peu plus dynamique et parvient à effacer plus efficacement la prise de roulis, mais malgré tout, le plaisir de conduite est bien réel.

Et rassurez-vous, cette sportivité n'a pas été obtenue au détriment du confort, qui se montre toujours d'un bon niveau. Pour être tout à fait franc, il n'y a que les bouches d'égout et certaines saignées qui sont plus fermement ressenties mais les suspensions ne sont pas en cause, ce sont les gros pneus à taille basse qui sont les principaux responsables.
 

Essai Ford Focus 1.0 Ecoboost 125 ch ST-LINE

Si cette version d'essai arbore la ligne de la Focus ST (version sportive juste en dessous de la RS), elle n'a cependant pas le moteur qui va avec. Mais malgré tout, on parvient facilement à prendre du plaisir avec ce petit moteur essence d'un litre de cylindrée, doté de 3 cylindres et développant la puissance de 125 chevaux. Car même si la nouvelle Focus n'est pas particulièrement légère, en affichant plus de 1300 kg sur la balance, cette motorisation turbocompressée s'avère pétillante, en reprenant à bas régime et en montant franchement dans les tours si besoin. Très vivante en mode normal, elle offre des performances légèrement meilleures en mode Sport mais l'écart s'avère finalement assez faible, si bien que ce mode ne se montre pas réellement indispensable. Le mode ECO, le dernier des trois modes disponibles, offre l'avantage de ne pas trop pénaliser la réponse de l'accélérateur tout en coupant un cylindre afin d'économiser quelques précieux décilitres de sans-plomb.

Voilà un moteur à la fiche technique connue puisqu'il équipe la gamme Ford depuis 6 ans. Très silencieux, il s'avère également très polyvalent au quotidien.

Voilà un moteur à la fiche technique connue puisqu'il équipe la gamme Ford depuis 6 ans. Très silencieux, il s'avère également très polyvalent au quotidien.

Un contenu technologique dernier cri

Difficile de sortir une voiture en 2018 sans faire le plein d'équipements technologiques. Cette Focus ne déroge pas à la règle en proposant des équipements innovants comme le système d'aide au stationnement Park Assist, le régulateur adaptatif avec reconnaissance des panneaux de signalisation, le système d'aide au centrage dans la voie, les phares adaptatifs Full Led qui ajustent les phares en fonction de la vitesse et des conditions météorologiques, le chargeur de batterie de portable à induction et encore bien d'autres... Cette finition St-Line, orientée sport, n'affiche pas un équipement aussi complet, avantage réservé à la finition haut de gamme Vignale. Les spécificités sont principalement liées au style : des inserts décoratifs spécifiques, des surpiqûres rouges , un volant à méplat, un kit carrosserie spécifique et une double sortie d'échappement sport.

Essai Ford Focus 1.0 Ecoboost 125 ch ST-LINE
Essai Ford Focus 1.0 Ecoboost 125 ch ST-LINE

Finalement le niveau d'équipements n'est pas exceptionnel et présente même quelques lacunes. Par exemple, si cette finition ST-Line dispose d'un radar de recul, elle ne profite pas de la caméra de recul dont bénéficie pourtant ses principales concurrentes à ce niveau de gamme.
Dernier point et non des moindres, la jolie compacte est désormais connectée. Grâce à l'application FordPass, vous pouvez consulter l'ensemble des caractéristiques techniques liées à votre voiture, (pression des pneus, niveau de carburant, etc...) et encore mieux, sur les versions à boîte automatique, il est possible de démarrer le véhicule à distance afin par exemple de chauffer l'habitacle et les sièges le cas échéant.
Sans être excessivement chère, une bonne habitude chez Ford, la Focus 1.0 Ecoboost 125 ch ST-Line se négocie au prix de 25 650 € (tarif 2019).


Le point sur la consommation

Avec une consommation mixte constructeur mesurée à 5 L/100 km, ce petit 3 cylindres Ford se montre en théorie très raisonnable. Et c'est également le cas en pratique, même s'il faut compter sur un petit litre supplémentaire. Ce n'est pas mieux que ses principales concurrentes, mais c'est un chiffre très satisfaisant. En conduite sportive, la consommation indiquée par l'ordinateur de bord n'a jamais dépassé les 8 L/100 km. Un bon point également quand on sait que les petits moteurs suralimentés sont en général gourmands dans ces conditions.

 

Fiabilité Ford Focus 4 : que vaut-elle ?

Difficile d'évoquer la fiabilité d'un modèle fraichement sorti. Ceci dit, son principal organe, le moteur, est lui bien connu puisqu'il équipe la gamme Ford depuis 2012. Et en plus d'être agréable, performant, et économique à l'usage, il se montre globalement fiable. Si des problèmes de perte de puissance et de fuites de liquide de refroidissement ont été observés au début de sa carrière, ces anomalies semblent faire partie du passé.

 

Ford Focus essence ou diesel ?

La question est légitime étant donné la hausse du prix du gazole. Acheter ce modèle essence de 125 ch vous coûtera le prix de 25 400 € contre 27 400 € pour son équivalent diesel, le 4 cylindres 1.5 TDCI de 120 ch. Une différence de 2000 € qu'il sera très difficile d'amortir à partir de début 2019, date à laquelle l'écart de tarif entre le gazoil et le sans-plomb devrait se réduire à 2 ou 3 centimes par litre. A moins de parcourir 50 000 km par an, mieux vaut rester fidèle à l'essence, d'autant plus que ce moteur s'avère très agréable au quotidien.

 

En conclusion

Cette 4 ème génération de Ford Focus a parfaitement compris ce qui faisait le succès d'une voiture à l'heure actuelle : proposer de la technologie, procurer du confort et du plaisir de conduite. Elle n'en oublie pas pour autant d'être économique à l'usage et relativement accueillante. Comme toute voiture, elle a ses petits défauts. Parmi les plus importants, son coffre est un peu juste pour la catégorie et la qualité de certains matériaux déçoit un peu. 

 

Un grand merci au groupe Péricaud, en particulier à la concession Ford de Chauray et à ses collaborateurs pour leur professionnalisme et leurs précieux conseils. Pour prendre contact : Ford Niort, 19 rue du Geneteau 79180 CHAURAY Téléphone : 05 49 77 23 80.

 

Partager cet article

Commenter cet article