10 coupés plaisir à acheter d'urgence

10 coupés plaisir à acheter d'urgence

Après un premier article sur les cabriolets neufs il y a quelques temps, nous allons maintenant nous intéresser aux coupés. Et comme nous allons le voir au fur et à mesure de l'article, si l'offre de cabriolets neufs accessibles restent très limitée, c'est malheureusement le cas également pour les coupés. Difficile de trouver un modèle sous la barre des 30 000 €. Mais il y a encore quelques modèles sympas pour à peine plus cher...

 

Coupés plaisir : quel modèle choisir ?

Des coupés plaisir, il y en a à tous les prix mais nous allons volontairement rester sous la barre des 50 000 €, ce qui constitue déjà un budget important pour l'achat d'un nouveau véhicule. Certaines motorisations devraient assez rapidement disparaître à cause de l'évolution de la réglementation environnementale, si bien que si vous êtes intéressés par l'un de ces modèles, ne tardez pas trop à investir. Pour vous aider à faire votre choix, voici notre sélection classée par ordre croissant de prix.
 

La Smarlinette

Avant d'évoquer des modèles plus classiques, commençons par la Smarlinette qui est certainement la proposition la plus originale de ce comparatif. Le concept est simple : vous achetez une Smart Roadster d'occasion, vous la confiez à la société Quelet Composites, et cette dernière la transforme en Alpine A110 Berlinette. De quoi vous offrir une voiture dotée d'un style mythique mais réalisée à partir d'une base plus moderne. En termes de budget, outre l'achat du véhicule (on en trouve à partir de 6000 € sur le marché de l'occasion), la modification est facturée environ 17 000 €. Mais les prix peuvent facilement s'envoler en fonction des modifications esthétiques demandées, qui peuvent concerner aussi bien l'intérieur que l'extérieur.

C'est smart, non ? Et c'est la proposition la moins chère de cette sélection...
C'est smart, non ? Et c'est la proposition la moins chère de cette sélection...
C'est smart, non ? Et c'est la proposition la moins chère de cette sélection...

C'est smart, non ? Et c'est la proposition la moins chère de cette sélection...

Mazda MX-5 RF

Mazda est l'un des derniers constructeurs automobiles à proposer une offre cabriolet offrant un rapport prix-plaisir inégalable. Fort de son succès et de son positionnement idéal, la marque japonaise a eu l'excellente idée de commercialiser un modèle dérivé doté d'un toit en dur. Toujours cabriolet mais aussi coupé, ce CC peut ainsi se déguster au quotidien en mode coupé avec tous les avantages liés à cette architecture. Avec des performances légèrement inférieures au roadster (0 à 100 km réalisé en 8.6 s au lieu de 8.3 s), le moteur d'entrée de gamme développant 131 chevaux n'est pas trop pénalisé par le poids supérieur d'une cinquantaine de kilos. Cette motorisation atypique dans le paysage automobile actuel, est équipé de 4 cylindres, d'une cylindrée de 1.5 L et est dépourvue de toute suralimentation. Cela ne l'empêche pas d'afficher des performances à la hauteur et de montrer tout son savoir-faire dans les hauts régimes. Et ce bon caractère ne se paie pas à la pompe avec une consommation mixte constructeur qui s'établit à 6.1 L/100 km. Pour le prix, comptez une hausse de tarif de 2500 € par rapport à la version décapotable, ce qui place cette RF à 31 400 €. Enfin, avec un taux de Co2 fixé à 138 g de CO2/km, le malus ne s'élève qu'à 50 € (selon le barème 2020).

La Mazda MX- RF, la meilleure de toutes ? En tout cas, elle a toujours un excellent capital sympathie. Il existe un moteur 2 L de 184 ch, un peu plus performant. Une boîte automatique est également proposée avec un surcoût de 1800 €.
La Mazda MX- RF, la meilleure de toutes ? En tout cas, elle a toujours un excellent capital sympathie. Il existe un moteur 2 L de 184 ch, un peu plus performant. Une boîte automatique est également proposée avec un surcoût de 1800 €.

La Mazda MX- RF, la meilleure de toutes ? En tout cas, elle a toujours un excellent capital sympathie. Il existe un moteur 2 L de 184 ch, un peu plus performant. Une boîte automatique est également proposée avec un surcoût de 1800 €.

Toyota GT86/Subaru BRZ

En 2012, Toyota et Subaru ont eu la bonne idée de s'associer pour produire un petit coupé sport. Limitée à 200 ch, sa puissance est aux yeux de certains bien trop faible pour rendre ce coupé japonais attirant. Pourtant, cette propulsion distille des performances qui sont loin d'être ridicules avec notamment un 0 à 100 km/h réalisé en 7.6 s. Certes, ce moteur 4 cylindres à plat (Boxer) atmosphérique demande à être cravaché pour montrer tout son potentiel, mais cela se fait dans une sonorité caractéristique appréciable liée à son architecture. Et n'oublions pas qu'il s'agit d'une propulsion et qu'il est tout à fait possible de jouer avec... Pour conclure, si le prix d'achat théorique est très intéressant (32 500 €), il ne faut pas oublier le malus écologique d'environ 10 000 € (196 g de CO2/km) qui porte ainsi le prix d'achat global à près de 43 000 €...

La Subaru est 2000 € plus chère. On trouve ces deux modèles assez facilement en occasion. La fiabilité semble plutôt bonne.
La Subaru est 2000 € plus chère. On trouve ces deux modèles assez facilement en occasion. La fiabilité semble plutôt bonne.
La Subaru est 2000 € plus chère. On trouve ces deux modèles assez facilement en occasion. La fiabilité semble plutôt bonne.

La Subaru est 2000 € plus chère. On trouve ces deux modèles assez facilement en occasion. La fiabilité semble plutôt bonne.

Nissan 370 Z

Le contexte répressif actuel a obligé les constructeurs à modifier considérablement leur gamme, notamment en éliminant les moteurs les plus polluants. Pourtant, Nissan continue de proposer dans sa gamme son 370 Z équipé d'un bon gros V6 atmo développant la puissance de 328 ch. Malgré un poids de 1500 kg, les accélérations sont d'un bon niveau (0 à 100 km/h en 5.3 s) et rien ne peut remplacer la mélodie d'un moteur à 6 cylindres en comparaison d'un simple 4 pattes... Proposé à partir de 33 500 €, il s'agit à première vue d'une excellente affaire. Mais avec un taux de Co2 à 284 g, le malus de 20 000 € vient considérablement alourdir la note...

Un moteur à 6 cylindres dans un petit coupé sport commercialisé à ce prix, cela devient très rare... Malheureusement, la fin de sa carrière est proche.
Un moteur à 6 cylindres dans un petit coupé sport commercialisé à ce prix, cela devient très rare... Malheureusement, la fin de sa carrière est proche.

Un moteur à 6 cylindres dans un petit coupé sport commercialisé à ce prix, cela devient très rare... Malheureusement, la fin de sa carrière est proche.

BMW 218i/220i

Chez BMW, on conçoit plusieurs coupés mais à des tarifs souvent élevés. Ceci dit, le coupé série 2 d'entrée de gamme se négocie à un peu moins de 33 000 € et mérite de figurer dans ce guide d'achat pour la qualité de son style et le plaisir qu'il procure malgré une puissance apparente assez modeste. Ainsi, avec son petit 3-cylindres 1.5 L de 136 ch, l'allemand réalise des accélérations jusqu'à 100 km/h en 8.8 s mais avec une sonorité plutôt amusante. Au moins, sa conception récente le rend relativement économique (consommation moyenne : 5.4 L/100 km selon BMW), et permet d'échapper au malus. Si vous trouvez les 136 ch de ce modèle 218i trop légers, vous pouvez opter pour la version 220i qui développe 184 ch grâce à son moteur 4-cylindres. Le gain en performances est réel avec 2 secondes de gagner en accélération, une consommation à peine supérieure et un niveau de CO2 qui place ce modèle en zone neutre du malus écologique. Mais ses bons points se font payer cher, comptez 6000 € de plus à l'achat.  

Existe aussi en 240i avec un 6 cylindres plaisant (mais à un tarif bien supérieur) mais aussi en diesels 150 à 190 ch. Ce coupé série 2 est facilement utilisable au quotidien...
Existe aussi en 240i avec un 6 cylindres plaisant (mais à un tarif bien supérieur) mais aussi en diesels 150 à 190 ch. Ce coupé série 2 est facilement utilisable au quotidien...

Existe aussi en 240i avec un 6 cylindres plaisant (mais à un tarif bien supérieur) mais aussi en diesels 150 à 190 ch. Ce coupé série 2 est facilement utilisable au quotidien...

Mercedes C180/C200

La Mercedes Classe C se décline en 4 carrosseries : berline, break, coupé et cabriolet. Mais c'est bien la version 3 portes qui attire notre attention, d'autant plus qu'elle profite d'un design assez réussi. Le moteur le moins puissant de la gamme est incarné par un 4 cylindres 1.6 L turbo essence de 156 ch qui réalise l'exercice du 0 à 100 km/h en 8.5 s et atteint la vitesse maximale de 225 km/h. Avec une consommation mixte WLTP d'environ 6 L/100 km, ce moteur essence d'entrée de gamme s'en sort très honorablement d'autant plus que la fiche technique fait état d'un poids conséquent d'environ 1500 kg. Aucun malus à l'heure actuelle sur cette version C180, hormis en boîte automatique où son taux de CO2 grimpe à 141 g/km...
Disponible à partir de 40 350 €, le coupé classe C fait payer cher ses prestations. Pour un petit gain en performances, la version C200 offre une motorisation de 184 ch pour un couple de 280 Nm disponible à partir de 1200 tours/min (contre 250 Nm pour la C180). A la clé : un petit mieux d'une grosse seconde à l'accélération, une conso qui n'augmente pas véritablement et là encore une absence de malus. Par contre, il faut prévoir un supplément de 6000 €. Enfin, pour ceux qui roulent beaucoup, la marque allemande propose également des motorisations diesel avec, en guise de proposition "de base", un 4-cylindres 2 litres turbo de 194 ch qui donne à ce coupé une certaine nervosité et qui permet de rester juste sous la barre (pour le moment) des 50 000 €.
 

Ses dimensions sont importantes avec une longueur de 4.69 m. Si ce coupé est imposant, il propose en contrepartie un coffre généreux, quatre vraies places et un confort appréciable. Un coupé plaisir qui pourrait tout à fait se transformer en daily familial...
Ses dimensions sont importantes avec une longueur de 4.69 m. Si ce coupé est imposant, il propose en contrepartie un coffre généreux, quatre vraies places et un confort appréciable. Un coupé plaisir qui pourrait tout à fait se transformer en daily familial...

Ses dimensions sont importantes avec une longueur de 4.69 m. Si ce coupé est imposant, il propose en contrepartie un coffre généreux, quatre vraies places et un confort appréciable. Un coupé plaisir qui pourrait tout à fait se transformer en daily familial...

Audi TT 40 TFSI/45 TFSI

Pour rester dans le budget, on ne parlera ni de la version TTS, ni de la version TT RS, cette dernière frôlant les 80 000 € ! En dessous, ce petit coupé 2+2 (les deux places arrières étant presque anecdotiques) peut se déguster en deux versions : 197 ch ou 245 ch. Tout est une question de goût : la version 45 TFSI (245 ch) n'est plus chère que de 1600 € mais se révèle finalement à peine plus performante que la version 40 TFSI (197 ch). Par contre, la moins puissante est éxonérée de malus. Puisqu'il faut trancher, les 197 ch de la version 40 TFSI suffiront certainement à vous combler dans la grande majorité des situations. Comptez environ 41 000 € pour vous offrir ce coupé plaisir aux lignes très sympathiques.

La version TT 40 TFSI, en résumé c'est le 0 à 100 km/h en 6.6 s, une conso mixte de 6 L et un comportement dynamique plaisant.
La version TT 40 TFSI, en résumé c'est le 0 à 100 km/h en 6.6 s, une conso mixte de 6 L et un comportement dynamique plaisant.

La version TT 40 TFSI, en résumé c'est le 0 à 100 km/h en 6.6 s, une conso mixte de 6 L et un comportement dynamique plaisant.

PGO Hemera

PGO, vous connaissez ? Cette petite marque française fabrique de petits jouets aux lignes rétro-sportives depuis plusieurs années. Après un passage à vide il y a quelques temps, PGO a repris la production de ses modèles historiques. La Hemera fait partie de ces coupés sportifs avec lesquels on ne passe pas inaperçu. Fort d'un moteur BMW, le bien connu 1.6 Turbo développant la puissance de 184 ch et affichant à peine 1 tonne sur la balance, la bombinette française propose un rapport poids/puissance très intéressant. De quoi notamment passer de 0 à 100 km/h en 6.5 s et offrir des reprises d'un très bon niveau. En revanche, malgré un moteur relativement moderne et un poids contenu, cette Hemera est pénalisée par un malus de 3119 € (175 g de CO2/km). Ajouté au prix d'achat de 41 500 €, cela donne une note finale à près de 45 000 €. Mais c'est le prix de l'exclusivité et de l'originalité !

L'intérieur est à l'image de l'extérieur : étonnant !
L'intérieur est à l'image de l'extérieur : étonnant !

L'intérieur est à l'image de l'extérieur : étonnant !

Audi A5 40 TFSI

Voilà une voiture qui a toujours profiter d'un certain style, ce qui n'est pas toujours le cas chez Audi. Sans aller jusqu'à investir dans une RS5, même si sa sonorité et son caractère font envie, la version 40 TFSI de 190 chevaux permet déjà d'accéder aux qualités de cette A5 coupé (à ne pas confondre avec la Sportback qui fait office de berline coupé dans la gamme). Avec des accélérations franches (0 à 100 km/h en 7.3 s), son quatre cylindres turbo de 2.0 L de cylindrée ne démérite jamais tout en sachant se montrer relativement sobre tant que l'on conserve le pied léger. Encore un point fort : il demeure dans la zone neutre du malus. Heureusement me direz-vous car son ticket d'entrée est élevé : environ 46 000 €. Pour les gros rouleurs, une version diesel TDI de 163 ch est également disponible au tarif de 45 000 €. Mais le déficit en performances par rapport à la version essence est réel. Pour s'en rapprocher, la gamme compte une version TDI 190 ch, mais dans ce cas, on dépasse allégrement le budget. De quoi vous faire préférer l'essence au final...

Dès sa sortie, l'Audi A5 a attiré l'oeil. Spacieuse et nerveuse, c'est une excellente voiture pour les papas pressés !
Dès sa sortie, l'Audi A5 a attiré l'oeil. Spacieuse et nerveuse, c'est une excellente voiture pour les papas pressés !

Dès sa sortie, l'Audi A5 a attiré l'oeil. Spacieuse et nerveuse, c'est une excellente voiture pour les papas pressés !

Ford Mustang GT

La Mustang, dont le premier modèle est sorti en 1964, fait partie des sportives les plus compétitives financièrement parlant. Malgré la récente disparition du 4-cylindres EcoBoost de 300 ch du catalogue, la Mustang demeure encore une bonne affaire en étant disponible à partir de 47 900 €. Et pour ce prix, vous profitez de la sonorité démoniaque d'un gros moteur V8 américain ! Mais cette si bonne affaire cache malheureusement un malus conséquent : 20 000 € ! On approche donc les 70 000 €, ce qui en analysant bien le marché, n'est pas un prix si élevé compte tenu des prestations offertes et de la concurrence. On parle de la consommation ? Un "petit" 12.4 L/100 km, qui peut facilement dépasser les 20 litres en conduite sportive. Mais n'insistons pas trop sur ce point très anecdotique...

Autrefois pas très à l'aise dans les virages, la Mustang a amélioré son comportement au fil des millésimes.
Autrefois pas très à l'aise dans les virages, la Mustang a amélioré son comportement au fil des millésimes.

Autrefois pas très à l'aise dans les virages, la Mustang a amélioré son comportement au fil des millésimes.

Et sinon...

Au-delà de 50 000 €, on trouve plusieurs modèles intéressants. Citons par exemple l'Alpine A110 disponible à partir de 55 800 € et qui, grâce à son poids contenu, son châssis amusant et son moteur 1.8 Turbo de 252 ch procure un véritable plaisir de conduite. Encore plus léger, la Lotus Elise Sport 220 est vendue aux alentours de 51 000 € et propulse son pilote à 100 km/h en 4.6 s grâce à sa motorisation 4 cylindres 1.8 à compresseur de 220 ch d'origine Toyota. Enfin, et c'est certainement la plus belle sportive produite à l'heure actuelle, la Jaguar F-Type P300 (4-cylindres de 300 ch) se trouve à un peu moins de 65 000 €. Son moteur manque simplement d'un peu de noblesse... 
 

Partager cet article

Commenter cet article

jm 13/07/2020 09:45

bonjour ,je ne partage pas ton avis sur la PGO Hemera ,elle est sans doute sympa a conduire ,mais bon sang que c'est moche et cher ,or un coupé se doit d’être un minimum esthétique et cette voiture me rappelle un peu la fameuse Wind de Renault