Financer sa voiture à crédit : quels justificatifs fournir ?

Financer sa voiture à crédit : quels justificatifs fournir ?

Même si les contrats de leasing et de location longue durée commencent à prendre de l'ampleur, l'emprunt reste encore la solution la plus prisée au moment de l'achat d'une voiture neuve ou d'occasion. Intéressons-nous aux modalités de ce type d'emprunt et aux documents qui doivent être fournis.

 

Deux grands types de prêt 

Pour acheter une voiture à crédit, il existe deux grands types de prêt : le prêt affecté qui est lié à l'achat du véhicule et le prêt à la consommation classique. Comme nous l'avons vu dans le précédent article Crédit auto : l'essentiel à savoir avant de signer, la vente du véhicule est dans ce cas dépendante de l'octroi du prêt par l'organisme financier. Autrement dit, si l'emprunt n'est finalement pas obtenu par l'emprunteur, la vente est annulée et vice-versa. C'est un véritable avantage et gage de sécurité. Mais pour que cette clause puisse fonctionner, un conseil, pensez à préciser sur le bon de commande que l'achat est conditionné par l'obtention d'un crédit.
Dans le cas du prêt personnel ou prêt à la consommation, les deux opérations sont distinctes, ce qui peut obliger l'emprunteur à rembourser les échéances d'emprunt alors même que la vente du véhicule a été annulée pour X raison. Second inconvénient, les taux d'intérêts pour un prêt non affecté sont bien souvent supérieurs en l'absence de garantie (nantissement du véhicule notamment...). Mais comme nous allons le voir plus bas, le nombre de justificatifs à fournir est bien plus faible...

 

Prêt auto : quels documents fournir ?

Dans le cas d'un prêt affecté, les documents à fournir à la banque ou l'organisme financier sont plus nombreux. Il sera demandé notamment les justificatifs classiques comme une pièce d'identité, un justificatif de domicile, les derniers bulletins de salaire pour un salarié ou bien les derniers bilans comptables pour un chef d'entreprise, le bon de commande signé chez le concessionnaire afin d'avoir toutes les caractéristiques concernant le véhicule, et les derniers avis d'imposition. Cette liste est non exhaustive et peut être revue à la hausse en fonction de chaque interlocuteur. Une précision importante pour conclure sur ce prêt auto classique : il ne s'adresse pas aux achats de véhicules d'occasion auprès de particuliers puisqu'il est impossible pour l'acheteur de fournir à son établissement financier un bon de commande.
Dans le cas du prêt personnel non affecté, si l'envoi des documents classiques liés à l'identification de l'emprunteur et généralement ceux liés à ses ressources seront obligatoires, dans la mesure où l'utilisation des fonds est libre, il ne sera demandé aucun autre document. Cela peut d'ailleurs être l'occasion d'emprunter un montant supérieur au prix du véhicule pour par exemple financer un voyage, des travaux ou un autre projet... N'hésitez pas à cliquer sur le lien suivant pour obtenir plus d'informations.

 

Le mot de la fin

Prêt auto affecté ou prêt personnel non affecté ? La souplesse du second le rend attractif à première vue, mais il faut quand même garder à l'esprit que les garanties sont moins importantes comme nous l'avons vu précédemment. A l'heure du choix, tout est une affaire de sensibilité au risque, mais aussi d'opportunités.   

Partager cet article

Commenter cet article