160 000 km en Renault Scénic 3

160 000 km en Renault Scénic 3

Véhicule familial par excellence, le Renault Scénic 3 est un modèle bien connu, qui fait le bonheur des familles grâce à son espace, sa modularité et son confort. Sorti au début de l'année 2009, sa carrière s'est prolongée jusqu'en 2016 pour laisser place à une 4 ème version qui a perdu les avantages de son prédécesseur en termes de praticité mais qui a gagné en style en arborant une ligne de SUV. Dix ans et quelques millions de voitures produites plus tard, la fiabilité de ce célèbre monospace est bien connue. Et comme je suis moi-même propriétaire d'un Scénic 3 1.9 dCi 130 chevaux, je vous propose un petit résumé des problèmes que j'ai rencontrés en près de 160 000 km... Un retour d'expérience qui se veut avant tout utile et pratique !


Les points forts et les points faibles du Renault Scénic 3

Quand on teste un nouveau véhicule, on est souvent obligé d'aller à l'essentiel. Quand il s'agit d'un véhicule personnel que l'on conduit quotidiennement, l'essai longue durée permet souvent de détecter quelques points forts mais aussi quelques points faibles qui ne se voient pas immédiatement... 
Le Scénic III est connu pour ses qualités dynamiques qui sont clairement d'un bon niveau pour un monospace (excepté la prise de roulis en virage) et pour son confort. Mais malheureusement, ce confort se dégrade assez vite, cette faiblesse étant principalement due au vieillissement prématuré des suspensions. Ce phénomène a commencé à apparaître aux alentours de 70 000 km. 
Autre désagrément, la hauteur de caisse amplifie les mouvements d'air et pénalise l'insonorisation. Ainsi, à 130 km/h sur autoroute, si le moteur s'avère plutôt discret, ce sont les bruits d'air (et de roulement) qui dominent.
Citons encore un autre point faible : les nombreux bruits parasites en provenance de l'habitacle. Si la planche de bord est bien construite avec des plastiques de bonne qualité et qui vieillissent bien, les nuisances sonores proviennent de l'appuie-tête conducteur, de la planche de bord et du réglage en hauteur de la ceinture. 
Autre défaut, le cuir marron qui équipait les finitions haut de gamme Jade sur les premiers modèles, se déchire rapidement, en particulier là où il est très sollicité, comme sur le bord du siège conducteur. 

De l'avis général, l'intérieur du Scénic est accueillant. Dommage que de nombreux rossignols viennent perturber le confort sonore.

De l'avis général, l'intérieur du Scénic est accueillant. Dommage que de nombreux rossignols viennent perturber le confort sonore.

Parmi les points positifs, il faut bien reconnaître que le Scénic est une formidable machine à rouler, grâce à un bon confort tant que la route est lisse, et des sièges bien dessinés et confortables. Le bien connu moteur 1.9 dCi 130 ch y est également pour beaucoup, grâce à un couple présent dès les plus bas régimes, à un niveau de performances appréciables, et à son insonorisation travaillée. Cette motorisation est clairement le point fort du véhicule.
Autre qualité, le Scénic est une voiture familiale et cela ne se voit pas seulement au niveau du coffre et de l'espace disponible pour les passagers arrière. Lorsqu'on retire les trois sièges individuels (certes lourds et difficile à manipuler), on dispose alors d'une véritable soute à la fois spacieuse et cubique, très pratique pour transporter une charge encombrante. Et l'accessibilité est facilitée par la forme et l'ouverture du hayon.

160 000 km en Renault Scénic 3

Que vaut le moteur diesel Renault 1.9 dCI 130 ch ?

Nous l'avons plus haut, ce moteur correspond pleinement au monospace français grâce à de réelles qualités. Mais que vaut-il sur le plan de la fiabilité ? La question est légitime surtout lorsqu'on connaît les nombreux problèmes rencontrés sur les déclinaisons précédentes, notamment sur les versions 100, 110 et 120 chevaux. Si ces moteurs sont clairement à éviter en occasion (sauf s'ils ont été fiabilisés), cette version 130 chevaux ne souffre pas la critique.

Pour être parfaitement transparent, la seule critique que l'on peut lui faire dans mon cas personnel, c'est une petite surconsommation d'huile. Il ne faut pas hésiter à vérifier le niveau régulièrement sous peine de voir un message d'alerte apparaître sur le tableau de bord. En pratique, entre deux vidanges (qui sont espacées de 30 000 km ou 2 ans), un complément d'environ 1.5 L est nécessaire. Cela dit, tous les 1.9 dCI 130 ch ne sont pas concernés par ce problème, qui n'a rien de vraiment rédhibitoire. 

Le turbo diesel 1.9 dCI 130 ch, à la fiche technique connue, est certainement le meilleur choix, sachant que le 1.6 de même puissance qui l'a remplacé est plus creux à bas régime.

Le turbo diesel 1.9 dCI 130 ch, à la fiche technique connue, est certainement le meilleur choix, sachant que le 1.6 de même puissance qui l'a remplacé est plus creux à bas régime.

Renault Scénic 3 : le bilan fiabilité après 160 000 km   

Si le moteur s'avère globalement fiable, les organes périphériques ont connu quelques pannes. En voici le détail avec le kilométrage et le prix de la pièce correspondante (hors main d'oeuvre) au moment de l'apparition du problème, sachant que les réparations ont toutes été effectuées par un agent Renault :
- 35 000 km : défaillance du refroidisseur de Turbo. Tarif de la pièce en 2013 : 140 € TTC
- 83 000 km : remplacement du module de variation de vitesse de GMV habitacle (ventilation intérieure). Tarif en 2016 : 105 € TTC
- 90 000 km : dépose de la baie de pare-brise pour débouchage et évacuation des déchets. Coût : un peu moins d'une heure de main d'oeuvre. Ce problème, déjà connu sur les Scénic de 2 ème génération, a perduré sur les Scénic 3. Le premier symptôme est l'apparition d'humidité à l'intérieur du pare-brise accompagnée d'une odeur caractéristique. Le second symptôme est simple : de l'eau stagne au niveau du rangement situé sous les pieds du passager avant. En fait, lorsque le système d'évacuation est bouchée, l'eau de pluie parvient à entrer dans l'habitacle en passant derrière la planche de bord.
- 99 000 km : remplacement du contacteur de feu stop. Tarif en 2016 : 35 € TTC. Un tout petit défaut qui fait apparaître un message d'alerte alarmiste "système de freinage défectueux"... 
- 140 000 km : remplacement du compresseur de climatisation. Tarif de la pièce en 2018 : 650 € TTC grâce au recours à l'échange standard (multipliez environ par deux pour une pièce neuve Renault). Ajoutez à cela environ deux heures de main d'oeuvre pour avoir une idée du prix total... 

Un dernier point qui est récurrent sur le Scénic 3 : l'apparition d'un message d'erreur de type "frein de parking à contrôler" ou "veuillez immobiliser le véhicule" lorsque le frein à main automatique ne parvient pas à se serrer au moment où l'on coupe le moteur. Ces anomalies aléatoires peuvent nécessiter le remplacement du calculateur pour un prix d'environ 440 € TTC.

Signalons enfin un dysfonctionnement fréquent concernant l'alerte de non-bouclage des ceintures arrière qui retentit sans raison. Certains garages préconisent le remplacement du capteur incriminé, mais devant le côté aléatoire du problème, est-ce bien nécessaire ? 

Finalement, faut-il acheter un Scénic 3 ? Globalement, la réponse serait plutôt positive...Finalement, faut-il acheter un Scénic 3 ? Globalement, la réponse serait plutôt positive...

Finalement, faut-il acheter un Scénic 3 ? Globalement, la réponse serait plutôt positive...

Renault Scénic 3 : le coût d'entretien  

En ce qui concerne l'entretien classique, les plaquettes de frein arrière s'usent prématurément à cause du frein à main automatique qui, au démarrage, génère un  frottement avant sa désactivation. En moyenne, les plaquettes de frein arrière ont une durée de vie qui oscille entre 50 000 et 60 000 km.
Sur ce modèle, la distribution est à prévoir tous les 6 ans ou tous les 160 000 km. L'intervention réalisée en 2015 était facturée au prix de 845 € TTC.
Concernant les pneus, les Michelin Energy Saver montés d'origine ont une longévité d'environ 60 000 km à l'avant et 90 000 km à l'arrière.
Enfin, une révision classique accompagnée d'une vidange et du changement des filtres habituels chez un agent de la marque coûte environ 170 € TTC.

En définitive, le coût de revient du monospace français est plutôt dans la bonne moyenne, hormis pour la distribution qui réclame un certain budget. Renault a eu la bonne idée de remplacer la courroie de transmission par une chaîne sur le 1.6 dCi 130 ch... 


En conclusion 

En sortant son Scénic de 3 ème génération, la marque au losange a tiré les conclusions des erreurs commises par le passé et a ainsi proposé un nouveau modèle faisant preuve d'un niveau de fiabilité acceptable. Si les petits problèmes sont réguliers, aucune panne grave et/ou immobilisante n'est à déplorer. Finalement, le remplacement du compresseur de climatisation reste l'intervention mécanique la plus coûteuse à l'heure actuelle. Ce qui demeure le plus pénible, c'est certainement les nombreux bruits parasites qui inondent l'habitacle au quotidien. Renault a fait d'énormes progrès en termes de fiabilité et de qualité perçue, mais il subsiste une marge de progression...

Partager cet article

Commenter cet article

GS3 1.6dci 03/07/2019 16:49

Possesseur d'un Grand Scenic 3 1.6 dci, je suis plutôt d'accord avec cet article. Par contre, la comparaison 1.9 dci conre 1.6 dci (creux à bas régime ?) me semble inutile, tellement ces deux moteurs n'ont rien à voir en termes d'agrément, d'insonorisation, de consommation et de coût d'entretien.

Olivier 31/10/2019 15:04

Bonjour, difficile à dire. Possible qu'il s'agisse simplement d'eau récoltée sur la route. Est-ce qu'il pleuvait sur le parcours ? Sinon, plus grave, cela peut être une fuite de liquide de refroidissement. Est-ce que le bocal de liquide de refroidissement est au moins au minimum ? Dans le doute, le mieux est de consulter votre garagiste...

Vanessa Legrand 29/10/2019 22:24

Bonjour j'ai également un scenic 3 en revenant de mes vacance je me gare devant chez moi et de l'eau à couler en dessous de la voiture coter conducteur pouvez vous me dire c'est du à quoi merci par avance