Comment fonctionnent les navettes du Mont Saint Michel ?

Comment fonctionnent les navettes du Mont Saint Michel ?

Depuis 2012, les visiteurs du site du Mont Saint Michel sont invités à utiliser l'une des six navettes mises à disposition pour se rendre au pied du célèbre édifice. Aucun véhicule n'est désormais admis à l'entrée du site, ces derniers devant stationner sur un parking payant situé en amont. Afin de faire face aux nombreuses contraintes et notamment au manque d'espace, la direction du Mont St Michel a été dans l'obligation de passer commande de plusieurs bus à double cabine permettant de circuler dans les deux sens de circulation sans effectuer la moindre manœuvre. Faisons le point sur cet étonnant véhicule...

 

Comment accéder au Mont St Michel ?

Comme nous l'avons évoqué un peu plus haut, avant avril 2012, les voitures étaient tolérées sur le bord de la route ainsi qu'au pied du Mont St Michel. Désormais, hormis les véhicules de service, de sécurité et de sûreté qui sont autorisés à se garer au pied des remparts, tous les autres doivent stationner en amont du site. Ainsi, pour visiter ce lieu historique, il subsiste peu de solutions. 
Si vous parvenez à garer votre véhicule sur l'une des dernières places de parking gratuites disponibles, vous avez la possibilité de marcher jusqu'au pied de l'édifice. Une astuce qui vous demandera entre 30 et 40 minutes de marche suivant le lieu de stationnement.
Si vous êtes à la recherche d'une solution plus pittoresque, des calèches tirées par des chevaux vous sont proposées. Mais sachez que ce moyen de transport est payant, un coût qu'il faut ajouter à celui du parking dont le prix à la journée s'élève à 14 euros en haute saison (tarif 2019).

Pour consulter les tarifs de stationnement voitures, camping-cars, autocars et motos actuellement en vigueur, cliquez ici

Calèche, maringotte, navette hippomobile, quel que soit son nom, ce mode de transport rappelle celui utilisé par nos ancêtres.

Calèche, maringotte, navette hippomobile, quel que soit son nom, ce mode de transport rappelle celui utilisé par nos ancêtres.

Reste la dernière solution, gratuite celle-ci (ou disons qu'elle est comprise dans le tarif relativement élevé du parking...) : les autobus. Aussi appelés "passeurs", ces bus vous emmènent en une dizaine de minutes de l'aire de stationnement vers son terminus situé à environ 350 mètres de l'entrée du Mont. Une navette part environ toutes les 20 minutes. 

 

Les navettes du Mont Saint Michel : une véritable innovation technique

Le manque d'espace au pied du Mont fut une contrainte de poids au moment de trouver une solution de transport collectif. Difficile voire impossible pour un bus  classique de faire demi-tour compte tenu de son important rayon de braquage et de l'impact des marées. Ainsi la décision fut prise de lancer un appel d'offre dans le but de trouver une société spécialisée dans la fabrication de bus réversibles. C'est finalement la société allemande Contrac GMBH qui décrocha le contrat.  Équipés de deux cabines indépendantes situées à chaque extrémité, les navettes peuvent ainsi circuler dans les deux sens de circulation sans effectuer la moindre  manœuvre.

 

Techniquement, comment fonctionnent ces navettes ? 

En quittant la place des navettes située à la sortie du parking (et à proximité du centre d'information destiné aux touristes), le conducteur choisit le poste de  commande qui lui permet de se diriger vers le site. Arrivé au terminus, ce dernier change de cabine pour regagner les abords du parking. Ce transfert est possible  grâce à l'association d'une boîte automatique fabriquée par Allison et d'un module réversible équipé d’une boîte de réduction développé par DGS. La boîte de réduction est enclenchée à l’aide d’un dispositif pneumatique, à l'arrêt, au moment du changement de côté. Le démarrage du bus n'est possible qu'après avoir mis la direction opposée en position neutre et rabattu les rétroviseurs arrière. Des systèmes de sécurité indispensables au bon fonctionnement de cet innovant mode de transport en commun.  

 

Des performances volontairement modestes

Avec un moteur diesel Cummins de 6.7 litres de cylindrée et développant la puissance de 199 chevaux, chaque bus peut théoriquement atteindre une vitesse de pointe de 70 km/h, mais celle-ci est volontairement bridée à 50 km/h. Sur le pont qui mène au site, celle-ci est même plafonnée à 25 km/h. Une fiche technique qui ne fait pas rêver mais qui est parfaitement adaptée à la situation.

L'accès au Mont St Michel est moins aisé qu'auparavant.

L'accès au Mont St Michel est moins aisé qu'auparavant.

Un design recherché

Les ingénieurs de la société Contrac ne se sont pas seulement attachés à concevoir des bus technologiquement innovants. La recherche de style a également été travaillée de façon à ce qu'ils puissent être en harmonie avec le site historique classé au patrimoine mondial de l'Unesco. C'est la raison pour laquelle la direction a choisi de décorer tous ses bus avec de véritables placages de bois, un matériaux vivant qui se marie parfaitement avec "l'aspect métal" de la carrosserie.

Par ailleurs, quand on les regarde de profil, rien ne laisse imaginer la présence d'une seconde cabine. Un véritable tour de passe-passe stylistique !

En outre, les larges surfaces vitrées permettent de contempler le monastère tout le long du trajet qui vous mène jusqu'au pied des remparts.                                                                                                                                                                        
Si le design a été bien pensé, les aspects pratiques n'ont pas été négligés. Ainsi, chaque bus peut accueillir jusqu'à 90 personnes et est également en mesure de recevoir des personnes handicapées ou à mobilité réduite.

 

Quelle longévité ?

Avec une fréquentation estimée à environ 3 millions de visiteurs par an, les navettes sont fortement sollicitées depuis leur mise en service il y a 7 ans. Ces dernières devraient parcourir environ 600 000 km en 12 ans. Leur durée de vie devrait cependant être bien supérieure.

 

En conclusion

Afin de redonner au Mont St Michel son caractère maritime d'antan, le stationnement sur ce site historique a été profondément remanié. La mise en service des bus à double cabine a été l'évolution la plus marquante. Techniquement innovants, ces bus ont en plus le mérite de se fondre parfaitement dans la masse.     
 

Partager cet article

Commenter cet article

PHILIPPE 30/08/2020 10:56

Personnellement je trouve que ce navettes sont vraiment des défraiement haute charge comme le métro tout le monde entassé là dedans pas un mot de la promiscuité et un temps d'attente trop long ... Bref système à revoir et manque de charme et design vieillissant des véhicules ( le revêtement en bois est déjà tout blanchit par l'air marin !!!) ... on est très loin de la majesté du site.

Adrien 15/06/2019 13:48

Hello Olivier,

J'ai pu aller au Mont-Saint-Michel avant et après la mise en place de la navette. Il était bien pratique de se stationner juste en bas. Aujourd'hui, la navette est probablement plus indiquée au regard de la fréquentation élevée du lieu. Cependant, le prix du parking est prohibitif comme tu l'as écrit... Dommage.

Abel 18/07/2020 23:58

J'ai regardé les prix de stationnement. Ca ne me semble pas exagéré

Olivier 21/06/2019 14:14

Bonjour Adrien, et pourtant ce système de navette n'est apparemment pas rentable. A n'y rien comprendre... :)