Johnny Hallyday : ses 15 plus belles voitures

Johnny Hallyday : ses 15 plus belles voitures

Disparu il y a quelques mois, Johnny Hallyday a laissé une trace impérissable dans le monde de la musique. Avec une carrière longue de plus de 50 ans, le taulier comme on l'appelait souvent, ne s'est pas seulement contenté de collectionner les tubes, il a également eu la chance de collectionner les plus belles voitures produites. Il en a possédé tellement qu'il est difficile de toutes les détailler dans cet article. C'est la raison pour laquelle nous avons choisi, avec une certaine subjectivité, de sélectionner ses 15 plus beaux modèles.

 

Johnny Hallyday : une collection de voitures incroyables

"Collection" n'est certainement pas le terme le plus adapté pour évoquer la longue liste de véhicules conduite par Johnny. Car, ce dernier avait deux gros défauts : il aimait faire la fête et adorer la vitesse, ce qui n'est pas franchement compatible avec la conduite d'une voiture. En clair, il a détruit de nombreux bolides, surtout au début de sa carrière. Et puis, le chanteur se  lassait assez vite, si bien qu'à chaque nouveau coup de cœur automobile, il n'hésitait pas à en changer. 
Iso Grifo, Porsche, Ferrari, Lamborghini, Jaguar, Aston Martin, Rolls-Royce, Mercedes, Gillet Vertigo, voici quelques marques mythiques que Johnny a eu la chance de conduire. C'était également un grand fan de motos, qu'il n'hésitait pas à personnaliser à l'envie. Mais ce sont bien ses voitures qui vont nous intéresser ici...

 

Triumph TR3

Difficile de parler des voitures de Johnny sans évoquer sa toute première : une Triumph TR3. C'était en 1961, Il n'avait pas encore son permis mais cela ne l'a certainement pas empêché de prendre son volant... Équipé d'un 4 cylindres de 2 litres de cylindrée et développant 95 chevaux, ce joli cabriolet passait de 0 à 100 km/h en à peine 10 secondes grâce à son poids de seulement 900 kg. Un joli bolide avec lequel le rockeur aura un accident peu de temps après l'obtention de son permis...

La Triumph TR3, la première voiture de Johnny Hallyday dont il ne profita que quelques jours...

La Triumph TR3, la première voiture de Johnny Hallyday dont il ne profita que quelques jours...

Jaguar Type E cabriolet

C'est une voiture qui fait encore rêver les passionnés, certains la considèrent même comme la plus belle voiture jamais produite. Cette voiture, c'est la Jaguar Type E que J. Hallyday s'est offert en 1962. Doté d'un 6 cylindres mélodieux de 3.8 litres de cylindrée et 265 ch, la Type E passait de 0 à 100 km/h en 7 s ! Là encore, ce joli cabrio a terminé sa vie à la casse suite à un accident. 

Avec cette Jaguar Type E cabriolet, Jean-Philippe Smet (de son vrai nom) a dû faire des envieux.

Avec cette Jaguar Type E cabriolet, Jean-Philippe Smet (de son vrai nom) a dû faire des envieux.

Porsche 356

Nous sommes en 1964, l'idole des jeunes fait son service militaire sur une base française située en Allemagne et découvre alors la marque Porsche. A cette période, la marque allemande produisait encore son tout premier modèle, la célèbre 356. Conçue par Ferdinand Porsche sur une base de VW Coccinelle, ce coupé était équipé du fameux 4 cylindres à plat refroidi par air qui développait  une puissance de "seulement" 130 chevaux. 
 

Johnny Hallyday : ses 15 plus belles voitures

Iso Grifo A3L

Voilà une marque qui a fait rêver de nombreux fans mais qui a malheureusement disparu du paysage automobile. Johnny aimait les voitures sportives et en choisissant cette superbe Iso Grifo, il ne s'était pas trompé. Cette italienne était davantage conçue pour la piste que pour la route grâce à son gros V8 de 5.3 L et ses 300 ch. Mais elle avait un gros défaut : une tenue de route très piégeuse.  Est-il nécessaire de préciser que ce joli bolide a fini pulvérisé ? Difficile de piloter une voiture de cette trempe sur route ouverte ! Heureusement, Johnny a rapidement eu un nouvel exemplaire...

Sa seconde Iso Grifo, encore en bon état, est toujours en circulation.

Sa seconde Iso Grifo, encore en bon état, est toujours en circulation.

Lamborghini Miura P400

En 1967, Jojo succombe une nouvelle fois aux charmes d'une voiture italienne : la mythique Lamborghini Miura. Moteur V12, 3.9 L, 350 ch, 1125 kg, voilà une fiche technique qui fait rêver ! Conçue pour rouler jusqu'à 280 km/h, l'italienne finira dans un arbre après une sortie de route à près de 180 km/h. Heureusement il s'en sortit avec seulement quelques égratignures. Chanceux Johnny Hallyday ?       

Une Miura personnalisée notamment avec des "cils" et des projecteurs supplémentaires...

Une Miura personnalisée notamment avec des "cils" et des projecteurs supplémentaires...

De Tomaso Pantera

Les années 60 sont maintenant terminées et il faut reconnaître que depuis 1961, Johnny Hallyday a déjà possédé de nombreux modèles très prestigieux. Au début des années 70, toujours aussi insatiable, ce dernier s'offre un nouveau monstre de puissance : une De Tomaso Pantera. Avec son V8 Ford de 5.8 L de cylindrée, son couple phénoménale et ses 310 ch, ses performances sont impressionnantes ! Encore une voiture particulièrement difficile à maintenir sur la route...

Une "voiture d'homme" à ne pas mettre entre toutes les mains...

Une "voiture d'homme" à ne pas mettre entre toutes les mains...

Panther De Ville

Cette voiture ne vous rappelle peut-être rien. Cette réplique de la Bugatti Royale faisait partie des voitures les plus longues de l'époque, en grande partie à cause de son très long capot sous lequel se cachait un V12 obtenu grâce à la réunion de deux 6 cylindres Jaguar. Assez lourde mais relativement performante grâce à ses 265 ch, la Panther De Ville, véritable voiture de luxe, était remarquablement insonorisée et proposait un confort exceptionnel. 

Pour "rouler décalé", la Panther de Ville est parfaite...

Pour "rouler décalé", la Panther de Ville est parfaite...

Mercedes 450 SEL

Nous sommes en 1978 et cette année-là, Johnny s'offre une voiture à la fois puissante et performante : une Mercedes 450 SEL. A cette époque, des stars et de nombreux pilotes conduisaient cette grosse berline allemande qui offrait un confort très appréciable tout en procurant des performances hors-pair. Car malgré un poids de presque deux tonnes, sa grosse motorisation V8 de 286 ch offrait à la fois du couple pour des relances rapides, et une allonge impressionnante pour cruiser à des vitesses inavouables.

Claude François en possédait une à cette époque. Johnny a fini par succomber...

Claude François en possédait une à cette époque. Johnny a fini par succomber...

Porsche 911 3L Turbo

En 1979, Johnny refait confiance à Porsche en choisissant une 911 3 litres turbo de 260 ch. Mais pas certain que le 6 cylindres à plat, pourtant suralimenté, se montre suffisant au quotidien, il décida de le faire préparer pour obtenir une puissance supérieure mais qui resta confidentielle. Le cap des 300 ch semblait tout à fait envisageable...

Certainement l'une des Porsche les plus mythiques. Un excellent choix !

Certainement l'une des Porsche les plus mythiques. Un excellent choix !

Mercedes 560 SEC AMG

Qui dit AMG, dit hautes performances. En 1989, le préparateur officiel de Mercedes, s'est attaqué à la 560 pour en faire un coupé ultra sportif. Fort d'un V8 de 385 ch et 6 litres de cylindrée, les accélérations de l'allemande étaient impressionnantes et son look en disait long sur ses capacités.

A la fois statutaire et sportive, la Mercedes 560 SEC AMG en jetait !

A la fois statutaire et sportive, la Mercedes 560 SEC AMG en jetait !

Ac Cobra 427 Era

En 1990, le Patron souhaite acquérir une voiture qu'il n'a jamais eu : un AC COBRA. Mais difficile de dénicher un modèle d'origine en bon état. Ainsi il fut obligé de se rabattre sur une réplique quasi parfaite. Avec un peu plus d'une tonne sur la balance, ce roadster procurait des sensations phénoménales dans un grondement typique d'un gros V8 américain.
 

Cette réplique de l'AC COBRA était superbement réalisée.

Cette réplique de l'AC COBRA était superbement réalisée.

Gillet Vertigo

C'est en 1995 que le taulier craque pour une Gillet Vertigo, une voiture hors du commun ! Ce dragster réalisait le 0 à 100 km/h en à peine 3 secondes et pouvait atteindre les 300 km/h sur circuit. Pourtant sa motorisation n'avait rien de très noble. Il ne s'agissait ni d'un V12, ni d'un V8, ni non plus d'un V6, mais d'un simple 4 cylindres turbo d'origine Cosworth mais qui développait la puissance très respectable de 420 chevaux. 

Un modèle rare, décalé et qui donne le vertige... Voici la Gillet Vertigo !

Un modèle rare, décalé et qui donne le vertige... Voici la Gillet Vertigo !

Hummer H1

Le Hummer H1 est un véhicule hors-normes et c'est certainement pour cette raison que Johnny Hallyday l'a choisi. Il a même été le premier à le faire importer en France. Avec son énorme moteur V8 diesel de 428 ch et son châssis travaillé, le 4x4 américain, conçu avant tout pour l'armée américaine, dispose de capacités tout-terrain hors-pair mais ce ne fut pas son principal terrain de jeu entre les mains du rockeur...  

Un modèle inconnu en France jusqu'à ce que Johnny décide d'en importer un.

Un modèle inconnu en France jusqu'à ce que Johnny décide d'en importer un.

Ford GT 40

La Ford GT est une voiture de sport très rare et c'est tout à fait le genre de bolide que Johnny aimait collectionner. En 2005, ce dernier craque pour la belle américaine qu'il achète d'abord aux Etats-Unis avant de la faire rapatrier en France. Avec son gros 8 cylindres en V de 550 ch, elle est capable de réaliser le 0 à 100 km/h en 3.7 s ! Ne parlons pas de son prix prohibitif mais quand on aime...

Johnny Hallyday : ses 15 plus belles voitures

Rolls-Royce Drophead

Aux Etats-Unis, Johnny se faisait plaisir aux volants de deux voitures exclusives ces dernières années : une Lamborghini Aventador SV Roadster et cette Rolls-Royce Drophead. Nous parlerons de cette dernière qui semblait faire partie de ses modèles favoris. Équipé d'un fabuleux moteur V12, mais avec "seulement" 460 ch sous le capot, ce long coupé deux portes arbore une ligne prestigieuse qui est loin de laisser penser qu'il est capable de performances étonnantes malgré son poids. L'histoire dit que Johnny Hallyday aimait la prendre pour faire du shopping. Il y a pire véhicule pour faire les courses, non ? 

La Rolls-Royce Drophead, l'une de ses dernières voitures...

La Rolls-Royce Drophead, l'une de ses dernières voitures...

En conclusion   

C'est peu de dire que Johnny était un amateur de voitures... Quand on voit les dizaines de modèles prestigieux qu'il a possédés, on imagine à quel point sa passion était grande. Sa "collection" reflète sa vie : mouvementée, nerveuse mais passionnée. Quelques-uns de ses anciens véhicules ont été vendus aux enchères il y a quelques mois, pour le plus grand bonheur des nouveaux propriétaires qui ne se sont pas contentés d'acheter des véhicules d'exception, mais aussi des morceaux du patrimoine de Johnny Hallyday.

Partager cet article

Commenter cet article