Assurance mauvais payeur : Comment faire après une résiliation ?

Assurance mauvais payeur : Comment faire après une résiliation ?
Des difficultés financières passagères vous ont empêché de pouvoir payer à temps vos cotisations d'assurance ? Suite au non-paiement, la compagnie d'assurances résilie sans préambule votre contrat. Dans certaines circonstances, des erreurs de la banque ou de la poste vous étiquettent comme mauvais payeur. Si vous avez oublié de mentionner le changement de coordonnées de la banque, ou d'avoir viré la somme, le contrat peut être résilié.
Quoi qu'il en soit, aucune raison de paniquer ! Des solutions existent pour trouver une assurance après résiliation. Qui sait ? Il est peut-être temps de chercher un nouveau contrat permettant d'accéder à des conditions plus avantageuses ? Zoom sur les démarches à effectuer après cessation d'assurance pour mauvais paiement !
 

Etre frappé par la résiliation ?

Le droit de mettre un terme au contrat passé avec une compagnie d'assurances ne revient pas uniquement à l'assuré. L'assureur peut aussi résilier la prestation, de son unique volonté, sous quelques conditions.

L'abondance de sinistres responsables mène à l'intégration du conducteur à la liste des clients à risque. Ou pire encore, après constatation de l'alcoolémie et de prise de stupéfiants au volant, votre permis de conduire vous est retiré. Ces incidents poussent la compagnie à résilier votre assurance. Il en est de même pour le défaut de paiement des cotisations. La lettre de mise en demeure rappelle au client de verser la somme due. Si une trentaine de jours après l'envoi de cette lettre, les cotisations demeurent impayées, le contrat est suspendu.

Assurance mauvais payeur : Comment faire après une résiliation ?

Contraintes suite à une résiliation d'assurance

Lorsque l'initiative de la rupture du contrat vous revient, la recherche d'une nouvelle couverture ne cause pas trop de difficultés. Par contre, trouver un nouvel assureur après résiliation pour absence de paiement s'avère généralement compliqué.

Une fois que vous faites partie des conducteurs à risque, les compagnies deviennent réticentes à vous assurer. La première contrainte repose alors sur la recherche d'assureurs compréhensifs qui peuvent vous accueillir. Ensuite, les tarifications des cotisations dédiées à des conducteurs dits mauvais payeurs sont élevées. Heureusement, des assurances auto pour mauvais payeurs existent. Grâce à ces types d'assureurs, il est possible de souscrire à un nouveau contrat à un prix relativement abordable.

 

Retrouver un assureur après résiliation

Presque toutes les compagnies d'assurances classiques hésitent à accueillir des clients « résiliés compagnie ». Si elles le font, c'est accompagné de conditions onéreuses. Or, vous avez besoin rapidement d'un contrat d'assurance pour reprendre la route.

La meilleure solution consiste à frapper à la porte des assureurs spécialisés qui accordent des offres d'assurance risques aggravés. Ils proposent des prestations pour les conducteurs malussés ou résiliés par leurs anciennes compagnies. Les assurances dédiées à ces profils exigent de la surprime, ce qui signifie un gonflement des cotisations.

Comment faire alors pour profiter d'un meilleur tarif ? Il vous suffit de passer quelques minutes sur des comparateurs d'assurances pour conducteurs résiliés. Il est possible d'y repérer des couvertures moins chères. Cette opération de comparaison de diverses offres reste gratuite. Vous n'avez pas à vous déplacer pour trouver la meilleure prestation adaptée à vos besoins, elle vous est apportée sur un plateau par votre comparateur.

 

Expliquer clairement votre cas à la compagnie d'assurances

L'étiquette « mauvais payeur » peut ne pas être le fruit de votre omission de paiement. Des erreurs au niveau des systèmes de virement de la banque peuvent engendrer des incidents de paiement. L'erreur peut également provenir de la poste. Des compagnies d'assurance font aussi face à des problèmes informatiques et vous mettent à tort sur liste noire.

Dans de telles circonstances, il suffit d'expliquer les véritables raisons de votre résiliation au nouvel assureur. Celui-ci vous fera part de sa compréhension.

Mais parfois, ce sont des troubles dans votre budget qui vous empêchent de vous acquitter des cotisations. Dans ce cas, inutile de cacher cette circonstance à votre conseiller clientèle ! Pour le convaincre de vous assurer, il faut le rassurer sur votre solvabilité à venir.

Assurance mauvais payeur : Comment faire après une résiliation ?

Recours possibles face à la résiliation

Avant d'effectuer la résiliation de votre contrat, la compagnie vous envoie un courrier pour réclamer son dû. La non-réponse après 45 jours de réception de la demande signifie également un refus de la compagnie. Dans ce cas, les conducteurs ont le droit de saisir le Bureau Central de Tarification. Il s'agit d'une autorité établie par l'État pour mettre en relation le client et la compagnie.

Le BCT réalise les démarches pour que le conducteur qui l'a saisie retrouve un assureur. Suite à cette option, le client doit accepter la tarification imposée par la compagnie. Lorsque la résiliation est abusive, des actions en justice peuvent être envisagées et le litige sera réglé par le tribunal d'instance ou un juge de proximité. L'assuré peut saisir la justice sans avocat. L'obligation d'intervention d'un avocat devient obligatoire si le tribunal de grande instance est saisi. Avant de recourir à cette solution, à vous d'évaluer les dépenses totales liées à l'action en justice par rapport aux gains éventuels.

 

Essayer de réduire la facture du prochain contrat

Cette astuce devient incontournable lorsque vous avez fait face à des difficultés financières et avez eu du mal à vous acquitter de vos anciennes cotisations.

En premier lieu, la réduction de la cotisation exige la sélection d'un contrat à votre avantage. Les comparateurs d'assurance permettent de découvrir des offres à tarif raisonnable. Autre solution, vous pouvez acheter un véhicule d'occasion, essence qui plus est, généralement moins cher à assurer. Si vos besoins quotidiens le permettent, n'hésitez pas à changer votre voiture pour un modèle moins puissant.

Les accessoires comme les blocs volants peuvent faire diminuer vos cotisations. Ils doivent faire l'objet d'une déclaration à la compagnie. Le contrat au tiers allège également vos frais d'assurance. Pour les deux années suivant la résiliation, vous serez contraint de rester sur la liste des conducteurs à risque. Il faut alors conduire avec prudence pour ne commettre aucune infraction. Enfin, ne contractez pas une offre dont les cotisations sont au-dessus de votre capacité de paiement.

Partager cet article

Commenter cet article

Joel 24/10/2018 13:13

Les erreurs de la banque ou de la poste sont très minimes. Lorsque la faute revient uniquement au souscripteur, je pense peut-être qu’une meilleure gestion budgétaire est l’unique solution. Mais, il est aussi recommandé de changer de véhicule si besoin est.