LOA, LLD, crédit ou achat comptant, quelle est la meilleure formule pour votre auto ?

Pas facile de s'y retrouver... Ce guide peut vous permettre d'y voir plus clair !

Pas facile de s'y retrouver... Ce guide peut vous permettre d'y voir plus clair !

Vous vous êtes sûrement déjà posé les questions suivantes au moment d'acheter une nouvelle voiture : quelle est la meilleure formule ? Est-il préférable d'acheter ou de louer ? Crédit classique ou leasing, achat comptant ou location longue durée ? Il n'existe pas de réponse unique puisque cela dépend de nombreux paramètres comme votre situation financière personnelle, le modèle que vous souhaitez acquérir, le nombre de kilomètres parcourus par an, etc...
Dans un premier temps, cet article s'attachera à développer et comparer les avantages et les inconvénients de chaque formule, puis nous verrons quel mode de financement est le plus à-même de vous convenir en fonction de votre profil.


Les formules classiques d'achat

Payer cash ou à crédit, ce sont les deux possibilités les plus fréquemment utilisées pour financer un projet auto. Plus des deux tiers des clients ont recours à des financements extérieurs et c'est le crédit qui pour le moment conserve l'avantage, même si ce dernier est de plus en plus concurrencé par les offres de leasing.


L'achat comptant

L'achat comptant, encore appelé autofinancement, est certainement la solution la plus simple et la moins coûteuse puisqu'elle vous permet de devenir propriétaire de votre future véhicule sans avoir recours à des financements extérieurs. Après avoir épargné, vous bénéficiez d'un certain capital que vous avez envie de dédier à votre voiture neuve (ou d'occasion). C'est parfait, mais cette possibilité vous oblige à utiliser cette épargne si difficilement constituée et ainsi à vous démunir d'une somme dont vous pourriez avoir besoin à l'avenir pour un autre projet ou pour faire face à un imprévu (décès, invalidité...). C'est la raison pour laquelle le paiement comptant n'est réellement intéressant que si vous avez suffisamment de placements disponibles. Dans le cas contraire, il sera préférable d'utiliser une partie de cette somme à titre d'apport et de demander un financement complémentaire pour le solde.


L'achat à crédit

Le financement préféré des français perd progressivement du terrain au profit de la location.
Ses principaux points forts : comme nous l'avons vu ci-dessus, ce choix vous évite de devoir piocher dans votre épargne et comme dans le cas de l'achat comptant, le véhicule est définitivement à vous. Pas besoin non plus d'avoir un apport personnel contrairement au leasing dont nous parlerons un peu plus bas.
La baisse des taux d'intérêts initiée depuis quelques années a une conséquence majeure : emprunter est devenu beaucoup moins coûteux que par le passé, si bien que les intérêts payés dans le cadre d'un prêt classique seront bien souvent inférieurs aux intérêts que vous percevrez grâce à vos placements actuels. Cette situation est bien entendu à relativiser en fonction de l'évolution des taux d'intérêt...
Autre avantage : les concessionnaires peuvent vous proposer des prêts liés à des extensions de garantie, ce qui peut s'avérer intéressant notamment en cas de survenance de pannes graves après l'expiration de la garantie légale. Mais attention, emprunter de l'argent auprès des filiales bancaires des constructeurs peut s'avérer très onéreux, les taux d'intérêt étant généralement plus élevés que ceux proposés par les établissements bancaires traditionnels.
Enfin, c'est peut-être une évidence mais il est toujours bon de le rappeler : un emprunt est contracté à un instant T et il n'est pas dit que votre capacité de remboursement au moment de la signature du prêt sera la même dans les mois ou les années qui suivront. N'oubliez pas de contracter une très bonne assurance afin de couvrir les aléas de la vie les plus dramatiques comme un décès ou une invalidité importante. La société d'assurance prendra alors à sa charge le capital restant dû au moment du sinistre ce qui, et c'est une moindre compensation, vous permettra de bénéficier d'une auto à moindre coût, ce qui ne peut logiquement pas être le cas en cas d'achat au comptant.

En résumé, l'achat au comptant comme l'achat à crédit sont des formules qui s'adressent principalement aux personnes qui conservent pendant plusieurs années leur véhicule ou à celles qui réalisent de forts kilométrages.

Vous êtes plutôt du genre économe ou vous recherchez avant tout la tranquillité ? Votre profil influe beaucoup sur votre choix de financement...

Vous êtes plutôt du genre économe ou vous recherchez avant tout la tranquillité ? Votre profil influe beaucoup sur votre choix de financement...

Les formules de location

C'est un phénomène que vous avez certainement remarqué, au lieu de parler du prix facial de leur véhicule, les constructeurs automobiles mettent désormais en avant des offres de location alléchantes faisant apparaître des prix mensuels. S'agit-il d'une évolution de nos modes de consommation ? Possible que oui car la location gagne petit à petit du terrain au détriment du crédit classique grâce à ses forfaits "all inclusive" qui vous permettent de gérer au mieux votre budget mensuel. Il s'agit aussi d'une évolution sociologique où l'automobile n'est plus considérée comme un objet que l'on possède nécessairement...


La location avec option d'achat (LOA)

Encore appelée leasing et même crédit-bail pour les sociétés, il s'agit d'un contrat mixte qui vous offre la possibilité de louer votre voiture sur une durée définie puis éventuellement d'en devenir propriétaire à la fin du contrat. En pratique, cela donne quoi ? C'est simple, vous choisissez la durée de la location (généralement entre 2 et 5 ans), le montant du premier apport (encore appelé 1er loyer majoré) et le montant de l'option d'achat (aussi appelée valeur résiduelle) qui sera réglée à la fin du contrat en cas de volonté d'achat. Selon votre profil, la société de location vous fera une proposition qui sera modulable avec une certaine limite, en faisant par exemple un arbitrage entre le montant du premier loyer majoré et celui des mensualités fixes suivantes.
Autre avantage du leasing : sur option vous pouvez inclure les frais d'entretien et de réparation ce qui vous permettra de maîtriser parfaitement votre budget. Aucune mauvaise surprise à avoir en cas de pannes, ces dernières seront prises en charge par le loueur. Et devant la complexification grandissante de nos voitures et le coût important des interventions, voilà un argument qui séduit de plus en plus de clients.
Mais vous vous en doutez sûrement, cette formule a un gros point faible : elle est souvent chère, encore plus si vous souhaitez acquérir définitivement votre auto à la fin du contrat de location. Faites un calcul simple : totalisez l'ensemble des mensualités versées ainsi que l'option d'achat final et comparez le résultat obtenu avec le prix du véhicule neuf. Il est possible que vous preniez peur !
Dans l'hypothèse où vous ne souhaiteriez pas devenir acquéreur, en comparant plusieurs offres, on arrive parfois à des résultats étonnants. Par exemple, il est fréquent que certains constructeurs premium allemands proposent des contrats de leasing très intéressants, et même beaucoup plus intéressants que leurs concurrents français. La raison à cela ? Elle est simple et elle est liée à la cote du véhicule. Plus un véhicule a une cote élevée, plus il sera vendu à un prix important sur le marché de l'occasion à la fin du contrat de leasing. Ainsi, le loueur ne fera financer au locataire que la décote du véhicule sur la durée du contrat (en tenant compte du kilométrage fixé initialement) avec bien entendu une marge bénéficiaire en sa faveur. On peut conclure de ce constat le phénomène suivant : plus la cote d'une voiture est importante, plus le financement par leasing sera a priori intéressant pour le locataire.
Pour terminer, avant de signer le contrat, il y a deux précautions à prendre :
- il est fortement recommandé de bien évaluer votre kilométrage annuel dès la signature de la LOA car chaque kilomètre parcouru au delà de la limite fixée est facturé à un tarif souvent très élevé.
- au moment de restituer le véhicule, ce dernier doit être dans un état impeccable. Si certains loueurs tolèrent quelques petites rayures, d'autres sont beaucoup plus exigeants et facturent des frais de remise en état qui peuvent parfois s'avérer conséquents. Un conseil, si des travaux doivent être effectués avant la restitution du véhicule, anticipez et faites-les faire par des professionnels que vous connaissez. 

Pour avoir des informations supplémentaires sur la LOA, n'hésitez pas à cliquer sur cette vidéo qui explique de façon simple et claire son fonctionnement.

Si vous souhaitez également en savoir plus sur les aspects juridiques de la LOA, n'hésitez pas à consulter le site officiel de l'administration française.

La location longue durée (LLD)

Aussi appelée location financière, la location longue durée ne vous permettra jamais de devenir propriétaire de votre véhicule. Et c'est en cela qu'elle se distingue de la LOA dont nous avons parlé ci-dessus.
Elle s'adapte parfaitement à ceux qui souhaitent profiter continuellement d'un véhicule récent et en bon état de fonctionnement.
A la différence du leasing, l'assurance, les frais d'entretien et réparation sont systématiquement inclus dans le contrat ce qui permet une maîtrise parfaite de votre budget auto.
La LLD présente l'inconvénient d'être souvent plus chère que la LOA. Son autre défaut réside dans le fait que vous devrez tenir compte de cette charge de façon continue dans votre budget mensuel, ce qui ne sera pas le cas si vous optez pour l'achat comptant ou à crédit.
Peu utilisée par les particuliers, cette formule est en revanche très souvent choisie par les entreprises qui externalisent en grande partie la gestion de leur flotte de véhicules.

En définitive, ces deux systèmes de location présentent un avantage non négligeable : pas besoin de vous soucier de la revente de votre voiture puisque vous n'en êtes pas propriétaire.
Comme dans le cas de la LOA, le kilométrage sur la durée totale du contrat est plafonné et ce plafond est rarement très élevé (en général, maximum 25 000 km/an). Ces deux formules ne s'adressent donc pas aux gros rouleurs.
Enfin, attention en cas de retard de paiement ou de modification du contrat, les frais facturés peuvent s'avérer très onéreux !
 

Tableau récapitulatif des avantages et inconvénients de chaque mode de financement
 AvantagesInconvénients
Achat comptant

 - Solution la moins chère

 - Propriétaire

 - Indépendance financière

 - Diminution de votre épargne

 - Pannes et entretien à la charge du propriétaire

 - Décote importante les premières années

Crédit

 - Pas nécessairement très coûteux si taux d'intérêt faible

 - Propriétaire

 - Possibilité de le lier à une extension de garantie

 - Pas d'obligation de disposer d'un apport

 - Attention à certaines sociétés financières qui pratiquent des taux élevés

 - Pannes et entretien à la charge du propriétaire

 - Décote importante les premières années

 

LOA

 - Possibilité de profiter de véhicules toujours en excellent état

 - Maîtrise parfaite de votre budget si intégration des frais d'entretien et réparation dans la LOA

 - Possibilité de devenir propriétaire

 - Souvent plus onéreux

 - Frais de remise en état possiblement très chers

 - Kilomètres supplémentaires facturés à des tarifs très élevés

 - Formule peu souple en cas de changements

 - Pas adapté aux gros rouleurs

 - Pas besoin de gérer la revente

LLD

 - Possibilité de profiter de véhicules toujours en excellent état

 - Maîtrise parfaite de votre budget car formule tout compris

 - Souvent plus onéreux

 - Frais de remise en état possiblement très chers

 - Kilomètres supplémentaires facturés à des tarifs très élevés

 - Impossibilité de devenir propriétaire

 - Formule peu flexible en cas de changements

 - Pas adapté aux gros rouleurs

 - Pas besoin de gérer la revente

 

LOA, LLD, crédit ou achat comptant ? Une question de profil

Il est difficile de déterminer la formule idéale car cela dépend beaucoup de votre profil.
Cependant, on peut tirer quelques conclusions intéressantes de ce que nous avons vu précédemment :
- Si votre premier apport est faible ou nul : choisir l'achat à crédit car les échéances seront toutes similaires.
- Si vous réalisez plus de 25 000 km/an : autrement dit si vous rentrez dans la catégorie des gros rouleurs, il est préférable d'oublier les formules de location car elles ne sont pas conçues pour vous. A ce moment-là, l'achat reste la solution la plus logique.
- Si des évolutions risquent de se produire dans votre vie : les formules de location n'étant pas simples à modifier ou résilier, en cas de projet de naissance par exemple, mieux vaut rester sur des solutions de financement classiques.
- Si vous souhaitez maîtriser vos dépenses : dans ce cas, la LLD ainsi que la LOA (avec option pour les frais d'entretien et réparation) permettent un lissage des dépenses qu'aucun phénomène extérieur ne viendra perturber (sauf défaut de paiement).
- Si vous voulez faire des économies avant tout : l'achat au comptant reste préférable puisque vous n'avez recours à aucun financement extérieur. Mais attention, ce gain apparent est à relativiser car tous les frais d'entretien et de réparation restent bien entendu à votre charge sur toute la durée de conservation du véhicule.  


D'une manière générale, n'hésitez pas à exposer votre situation personnelle et vos souhaits à un conseiller compétent, il sera alors à-même de réaliser des simulations qui vous permettront de trouver la meilleure solution.

Partager cet article

Commenter cet article