150 000 km avec les pneus Michelin Energy Saver

150 000 km avec les pneus Michelin Energy Saver

Ma fidélité au pneu Michelin Energy Saver m'a conduit à vous proposer cet article. Si les tests classiques mesurent le freinage, le comportement routier, la consommation, ils ne peuvent logiquement pas vérifier la longévité avancée par la marque. Et pourtant, ce dernier point fait souvent partie des arguments mis en avant par les manufacturiers de pneus. Volontairement pas trop technique, cet avis de consommateur averti vous permettra peut-être de faire le meilleur choix au moment de changer vos pneus...

 

Le pionnier sur le marché

Un peu d'histoire... Si ce pneu vert est sorti en 2007, il a profité de l'expérience de Michelin en la matière puisque la marque a réellement commencé à innover dans ce domaine dès 1992. Cette quatrième génération de pneus dit écologiques devait être en mesure de diminuer le niveau de consommation de 0.2 l/100 km, soit un gain d'environ 1.5 litre sur le plein d'un véhicule familial.

150 000 km avec les pneus Michelin Energy Saver

Les points forts et les points faibles du pneu Michelin Energy Saver

Si le gain en consommation de carburant fait partie des attentes du client lorsqu'il achète un pneu vert, il ne faut cependant pas s'attendre à un miracle. Car si les 0.2 l/100 km avancés par le géant de Clermont-Ferrand paraissent déjà faibles, après comparaison avec des Michelin Primacy 3, le gain réel est encore moins intéressant : à peine 0.1 l/100 km. Bien entendu, le test a été effectué sur un même véhicule, un Renault Scénic dCi, sur la durée de vie respective de chaque modèle de pneus.

Côté comportement routier, il est difficile pour le pneu français de se hisser au niveau des meilleurs pneus dits classiques. Pénalisé par un petit manque de grip, ils rendent la voiture plus rapidement sous-vireuse (le train avant glisse et élargit la trajectoire désirée). Mais rassurez-vous, ce phénomène n'arrive qu'à un rythme relativement élevé, rythme que l'on adopte assez rarement au volant d'une familiale.

Passons au freinage... Voilà un domaine où les pneus à faible résistance au roulement n'excellent habituellement pas. En réalité, l'écart n'est pas très significatif sur sol sec. En revanche, c'est sur sol mouillé où les distances de freinage augmentent. Même si l'écart ne s'élèvent qu'à environ 5 mètres à 80 km/h, une telle augmentation de la distance de freinage peut avoir des répercussions importantes en cas de choc.
5 mètres, c'est parfois aussi la distance qui vous permet d'éviter un dramatique accident. Pourtant ce pneu est étiqueté A sur cet exercice. Des résultats qui sont à relativiser dans la mesure où ces tests sont réalisés par les fabricants eux-même...

Endurant le pneu français ! C'est sa principale qualité... Son plus gros défaut ? Des distances de freinage un peu trop importantes sur revêtement humide.

Endurant le pneu français ! C'est sa principale qualité... Son plus gros défaut ? Des distances de freinage un peu trop importantes sur revêtement humide.

Intéressons-nous maintenant à la longévité... Selon Michelin, son modèle Energy Saver est en mesure de parcourir 10 000 km de plus qu'un pneu classique. Et c'est vrai ! Toujours sur le Scénic diesel, véhicule à vocation familiale par excellence, les Michelin Energy Saver sont parvenus à parcourir près de 60 000 km à l'avant et près de 90 000 km à l'arrière. Une longévité que peu de concurrents sont capables de proposer ! A titre de comparaison, les Dunlop BluResponse, pneus verts également, affiche une usure deux fois plus rapide. Quant aux Michelin Primacy 3, si la gomme se montre performante et si sa durée de vie est loin d'être ridicule, ils n'affichent pas la même résistance que ses cousins écolo.

Enfin, dans la mesure où les pneumatiques participent au confort acoustique de votre auto, sachez que les Energy Saver se montrent plus bruyants que les Primacy. Si l'étiquetage officiel donne des valeurs quasi similaires (70 décibels pour le pneu vert contre 69 décibels pour le Primacy), la différence à l'oreille est bien supérieure.

 

150 000 km avec les pneus Michelin Energy Saver

Les prix

Sur le site officiel de la marque, les Energy saver en dimension 205/55 R16 91V sont affichés au tarif de 79 €. Mais surprise, les Primacy 3 sont vendus quasiment au même prix (80 €).

Dès lors, et nous conclurons là-dessus, que reste-t-il aux pneus écologiques du géant français ? Mis à part leur longévité supérieure et un très léger gain en consommation, les Michelin Energy Saver ne présentent guère plus d'avantages. Capables de vous faire réaliser quelques économies, ils présentent quand même l'inconvénient de "négliger" les aspects sécuritaires, pourtant très importants d'autant plus que ces pneus sont installés principalement sur des familiales.
La dernière évolution de ce pneu baptisée Energy Saver + ne semble malheureusement pas faire beaucoup mieux...

Partager cet article

Commenter cet article

tabarca 26/02/2020 19:23

J'ai des energie saver depuis 4 ans, 80 000 kms parcourus et ils peuvent encore tenir 10 ou 15 000 kms. Curieusement, les arrière sont un peu plus usés que les avant.
principal point faible, non relevé dans l'article : l'évacuation sur route mouillée
Voiture : 307 2l HDI 90

Serge 07/08/2020 09:58

Je viens juste de les faire changé a 160000kms. Pédale douce oblige pour y arriver.