Retour sur la Fiat Panda 100 HP Sport

Cette version 100 HP enlève tous les a priori que l'on peut avoir sur la Fiat Panda.

Cette version 100 HP enlève tous les a priori que l'on peut avoir sur la Fiat Panda.

La Fiat Panda… Voilà une voiture à laquelle on ne pense pas immédiatement lorsqu’on est à la recherche d’une petite voiture sportive. Pourtant, il y a une dizaine d’années, Fiat a eu l’excellente idée de produire la Panda 100 HP, une véritable bombinette qui présentait un rapport prix-plaisir imbattable.

 

Une petite italienne qui en jette

Il n’y a pas à dire, cette petite italienne sait se faire remarquer. Les quelques kilomètres réalisés à son bord le long de la côte atlantique ont fait tourner de nombreuses têtes... Plusieurs raisons à cela : la couleur déjà, qui attire immédiatement l’œil ; le look résolument sportif caractérisé par une caisse fortement rabaissé, de très jolies jantes de 15 pouces, une calandre spécifique qui fait preuve d’une certaine agressivité, un joli becquet arrière, un diffuseur arrière évocateur ainsi qu’une sortie d’échappement chromé. Vous l’aurez compris, la Fiat Panda 100 HP ne fait pas dans la demi-mesure et qui s’en plaindra !

Les quelques artifices ajoutés comme le logo et les stickers blancs siglés Abarth ont permis d’augmenter encore un peu plus le caractère sportif de cette amusante petite citadine.

Personnalisée à la sauce Abarth, cette petite Panda 100 HP a les mêmes gênes que ses descendantes...Personnalisée à la sauce Abarth, cette petite Panda 100 HP a les mêmes gênes que ses descendantes...
Personnalisée à la sauce Abarth, cette petite Panda 100 HP a les mêmes gênes que ses descendantes...Personnalisée à la sauce Abarth, cette petite Panda 100 HP a les mêmes gênes que ses descendantes...

Personnalisée à la sauce Abarth, cette petite Panda 100 HP a les mêmes gênes que ses descendantes...

Un intérieur… Fiat

Si l’extérieur attire l’oeil, l’intérieur apparaît plus banal. Le dessin de la planche de bord n’évolue que très peu par rapport aux versions plus civilisées. Mis à part les cerclages des aérateurs et le pommeau de levier de vitesse, on se retrouve bel et bien dans l’ambiance d’une Panda 1.1 des années 2000. C’est un peu le point faible de cette voiture qui aurait mérité un traitement spécifique et surtout des plastiques de bien meilleure qualité.

L'intérieur aurait mérité quelques traitements spécifiques pour le rendre plus sportif, à l'image de l'extérieur. L'intérieur aurait mérité quelques traitements spécifiques pour le rendre plus sportif, à l'image de l'extérieur.

L'intérieur aurait mérité quelques traitements spécifiques pour le rendre plus sportif, à l'image de l'extérieur.

Heureusement, cet intérieur n’est pas décevant à tous les niveaux. Plutôt habitable à l’avant comme à l’arrière, la petite Fiat sait accueillir, en proposant notamment une largeur aux coudes appréciable.

Le coffre, quant à lui, reste relativement mesuré. Avec un volume de tout juste 200 litres, vous aurez à peine de quoi transporter une petite valise pour un week-end.

3.58 m de long pour 1.61 m de large, cela peut paraître petit, pourtant l'intérieur propose un espace très correct.3.58 m de long pour 1.61 m de large, cela peut paraître petit, pourtant l'intérieur propose un espace très correct.

3.58 m de long pour 1.61 m de large, cela peut paraître petit, pourtant l'intérieur propose un espace très correct.

En route !

Cette voiture donne envie de rouler, c’est incontestable, alors ne boudons pas notre plaisir, il est temps de démarrer le moteur. Et là, le plaisir ne vient plus seulement des yeux mais aussi des oreilles. L’échappement émet un son rauque particulièrement évocateur que le pied droit a immédiatement envie de renouveler. Quelques coups de gaz plus tard, me voici sur la route. Mode Sport activé (qui agit sur la direction et la réactivité du moteur), les montées en régime sont dynamiques et deviennent même particulièrement envoûtantes au-delà de 3000 tours/min. Ce caractère joueur, on le doit à un poids contenu (975 kg - light is right !) mais aussi au bien connu moteur essence 1.4 Fire de 100 chevaux (d’où l’appellation 100 HP pour 100 Horse Power) qui, grâce à sa culasse à 16 soupapes, aiment monter dans les tours pour le plus grand plaisir des passionnés que nous sommes. Doté d’une fiche technique simple, il affiche par ailleurs un bon niveau de fiabilité.

Une motorisation sympathique n’est rien sans une tenue de route dynamique. Et voilà encore un domaine où la 100 HP ne déçoit pas. Rivée à la route, ne prenant quasiment aucun roulis, il est difficile de cerner les limites d’un tel châssis et je dois bien l’avouer, je n’ai pas cherché à le faire. Sachez que son comportement est particulièrement rigoureux et qu’il est difficile de sortir de cette voiture sans avoir le sourire. Une autre raison d’être ravi, le freinage. Grâce à 4 freins à disques, il est tellement mordant qu’il est difficile de ne pas s’arrêter net au premier coup de patin. Très efficace ! Avec l’expérience, le dosage devient plus facile.

La plus sportive des Panda s'adresse à tout le monde : aux conducteurs lambda comme aux pilotes expérimentés.

La plus sportive des Panda s'adresse à tout le monde : aux conducteurs lambda comme aux pilotes expérimentés.

Désolé de noircir un aussi joli tableau mais il est temps d’aborder les sujets qui fâchent… Car, la Panda a un gros point noir : le confort. Les suspensions sont extrêmement fermes à tel point que chaque raccord de la chaussée, chaque dos d’âne, remontent instantanément dans les lombaires. Des lombaires qui sont déjà maltraitées par la base du siège conducteur qui présente une fermeté excessive. Finissons-en avec les problèmes de confort en signalant des problèmes d’insonorisation qui n’en sont pas vraiment dans le cas d’une sportive, mais qui peuvent s’avérer gênants sur longues distances, surtout que la boîte 6 vitesses présente un dernier rapport relativement court faisant tourner le moteur à près de 4300 tours à 130 km/h. Des gênes de sportive ? Sur le plan du confort, c’est incontestable !

Deux derniers points pour en finir avec les défauts :

• Le réservoir présente une capacité réduite (35 litres en théorie), ce qui, avec une consommation moyenne d’environ 7 litres/100 km, permet une autonomie relativement limitée. Et encore, il faudra se montrer raisonnable pour maintenir ce niveau de consommation, une vertu que l’on a bien du mal à appliquer avec une telle voiture entre les mains…

• Le rayon de braquage n’a plus rien de celui d’une citadine. La faute à ce « gros » moteur, à des trains roulants plus imposants et surtout à la "grosse" boîte mécanique à 6 rapports.

Evidemment, elle a des défauts comme toute voiture. Mais chut, ne gardons en tête que ses nombreuses qualités et en particulier son côté très fun...Evidemment, elle a des défauts comme toute voiture. Mais chut, ne gardons en tête que ses nombreuses qualités et en particulier son côté très fun...

Evidemment, elle a des défauts comme toute voiture. Mais chut, ne gardons en tête que ses nombreuses qualités et en particulier son côté très fun...

Une Fiat Panda 100 HP pas simple à trouver en occasion

Sortie en France entre 2006 et 2010 au tarif ahurissant de 13 000 € tout en étant pourvu d’un niveau d’équipements très honnête (climatisation manuelle…), la Fiat Panda 100 HP a connu une carrière assez courte ce qui la rend difficile à dénicher en occasion. Ce modèle d’essai, sorti en octobre 2007 et affichant un peu moins de 90 000 km au compteur, est dans un état quasi impeccable (mis à part quelques petits défauts de carrosserie facilement réparables). Affichée au prix de 4000 €, la cote de cette jolie petite italienne ne devrait plus diminuer et il est même probable qu’elle augmente.

Attention si vous vous intéressez à un modèle d’avant février 2007, pensez à vérifier l’état de la colonne de direction car c’est le plus gros défaut de cette voiture, d’autant plus que son remplacement est très coûteux.

Comme pour tout achat d’un véhicule d’occasion, pensez à demander au vendeur l’ensemble des factures d’entretien et réparation, les procès-verbaux de contrôle technique et n’hésitez pas à examiner le véhicule sous toutes les coutures puis effectuez un test routier. Les véhicules sportifs attirent des passionnés mais aussi des personnes qui n’attachent aucun soin à leur bolide alors ayez l’œil !

Sachez enfin que son coût d’entretien est faible et qu’elle est tout à fait utilisable au quotidien sans se ruiner. Avec seulement quelques notions basiques de mécanique, vous pouvez très facilement réaliser l’entretien courant de votre voiture par vous-même.

En conclusion

Si vous êtes à la recherche d’une petite citadine sportive, amusante, suffisamment performante, utilisable au quotidien, mais peu coûteuse et facile à entretenir, la Fiat Panda 100 HP est faite pour vous. La plus grosse difficulté sera de parvenir à en trouver en occasion, et surtout en bon état.

Partager cet article

Commenter cet article

Frose 28/09/2019 18:00

Bonjour,

Le régime moteur est à 4000 tr/min à 130 km/h et non 4300.
Par ailleurs, elle fut commercialisée en France de 2006 à 2010 (et non 2008).
Sinon, je suis d'accord sur le reste. Bon article. ;)

Olivier 30/09/2019 16:32

Bonjour, effectivement la phase 1 a été produite en France de 2006 à 2008 et la phase 2 de 2008 jusqu'en 2010. Je modifie l'article... Merci ! :)