Essai Opel Crossland X 1.2 Turbo 110 ch Innovation

Essai Opel Crossland X 1.2 Turbo 110 ch Innovation

Qui peut échapper à la mode des crossovers ? C’est une évidence, ce style de véhicule plaît et toutes les marques se doivent d’en proposer. Dernier arrivé sur le segment des crossovers urbains, l’Opel Crossland X vient en complément du Mokka X. Et comme il n’y a que 6 cm d’écart entre les deux, il y a de fortes chances que le petit dernier vienne grignoter des parts de marché à son « grand » frère, d’autant plus qu’il a de sérieux arguments…

 

Un style de monospace pour un crossover accueillant

 

Il y a des véhicules qui attirent immédiatement l’œil, et d’autres beaucoup moins… Pour moi, l’Opel Crossland fait partie de la seconde catégorie. Je ne vais pas aller jusqu’à vous dire qu’il est horrible, mais le choix d’un style tout en longueur et en hauteur est pour le moins discutable. Disons que dans la catégorie, il y a beaucoup mieux. Le Peugeot 2008, le Renault Captur et le Fiat 500 X, de dimensions comparables, sont par exemple beaucoup plus réussis stylistiquement parlant.

Avant de commencer le test, profitons de ce joli bleu qui va plutôt bien au Crossland X. En dehors de sa couleur, ne lui trouvez-vous pas un faux air d'Opel Meriva ?
Avant de commencer le test, profitons de ce joli bleu qui va plutôt bien au Crossland X. En dehors de sa couleur, ne lui trouvez-vous pas un faux air d'Opel Meriva ?

Avant de commencer le test, profitons de ce joli bleu qui va plutôt bien au Crossland X. En dehors de sa couleur, ne lui trouvez-vous pas un faux air d'Opel Meriva ?

En arrivant sur le marché après tout le monde, on peut facilement copier ce qui fonctionne et éviter les écueils des concurrents. Par exemple, Opel propose de nombreuses possibilités de personnalisation, comme ce sympathique coloris bi-ton bleu/noir. Malheureusement cette possibilité n’est offerte que sur les finitions hautes. Un modèle d’entrée de gamme n’affiche pas du tout le même sex-appeal.

A mon avis, on croisera peu de Crossland X en entrée de gamme.

A mon avis, on croisera peu de Crossland X en entrée de gamme.

De la même façon, les passages de roue très marqués ainsi que les grosses jantes de 17 pouces lui donnent un petit côté baroudeur chic, tendance que la clientèle actuelle apprécie tout particulièrement.

Plutôt jolies ces jantes, non ?

Plutôt jolies ces jantes, non ?

Il est temps de prendre place à l’intérieur… La planche de bord, orientée vers le conducteur, est quasiment la même que celle des autres modèles de la marque. Plutôt élégante, elle est, qui plus est, bien construite.

Elégante mais assez austère cette planche de bord. Un petit défaut souvent propre aux allemandes...

Elégante mais assez austère cette planche de bord. Un petit défaut souvent propre aux allemandes...

C’est devenu assez rare pour être signalé, le grand écran tactile est parfaitement intégré à la planche de bord.

La réactivité de l'écran est bonne et le GPS est assez précis.

La réactivité de l'écran est bonne et le GPS est assez précis.

Le tableau de bord, plutôt classique, se montre très complet. Au centre, siège l’écran de l’ordinateur de bord dont on fait défiler les informations du bout des doigts à l’aide du commodo de clignotants. Il offre également un rappel très pratique des informations données par le GPS.

Essai Opel Crossland X 1.2 Turbo 110 ch InnovationEssai Opel Crossland X 1.2 Turbo 110 ch Innovation

Les places avant sont agréables, c’est indéniable, grâce à des sièges confortables et offrant un bon maintien, et à un accoudoir idéalement positionné.

Essai Opel Crossland X 1.2 Turbo 110 ch Innovation

A-t-on le droit au même accueil à l’arrière ? Eh bien oui… La banquette présente le même confort et surtout, l’espace réservé aux jambes place ce Crossland parmi les meilleurs de la catégorie ! Evidemment, n’oublions pas qu’il s’agit d’un crossover urbain et que de ce fait, la largeur proposée est limitée, ce qui rendra difficile les longs trajets à trois personnes… Disons qu’au moins, deux passagers prendront place à l’arrière dans un confort appréciable.

Essai Opel Crossland X 1.2 Turbo 110 ch Innovation

Heureusement, cela ne se fait pas au détriment du coffre qui propose un volume au dessus de la moyenne de la catégorie. Avec environ 400 litres de contenance avec le plancher de coffre au plus bas, les départs en week-end se feront sans difficulté. Sachez qu’Opel propose également en option (même sur la version haute Ultimate) une banquette arrière coulissante qui permet d’augmenter la capacité du coffre à 520 litres. Evidemment, les passagers arrière en pâtiront…

Essai Opel Crossland X 1.2 Turbo 110 ch InnovationEssai Opel Crossland X 1.2 Turbo 110 ch Innovation

En étant un peu tatillon, sachez que la boîte à gant est anecdotique mais que vous disposez malgré tout d’un certain nombre de rangements supplémentaires (mais non fermés…) dans cet habitacle très accueillant.

Essai Opel Crossland X 1.2 Turbo 110 ch Innovation

Moteur et châssis réussis mais une direction qui manque de consistance   

 

Je ne sais pas pour vous, mais quand je monte dans une Opel, j’ai toujours une petite appréhension en ce qui concerne le confort de suspension. Même si la dernière Opel Astra essayée il y a quelques mois m’avait agréablement surpris en proposant un peu plus de douceur, Opel n’avait pas encore atteint le niveau de ses concurrents. Eh bien, mes a priori sont tombés après avoir pris le volant de ce Crossland ! Opel a enfin trouvé un niveau de confort décent et ce, sans nuire pour autant au comportement routier. Opel a une botte secrète ? C’est presque ça, car bien avant que PSA se lance dans le rachat d’Opel, les deux marques avaient mis en place une collaboration pour le développement de ce Crossland X. Ainsi, Opel a récupéré l’excellent châssis du Peugeot 2008 ainsi que les motorisations essence Puretech et Diesel BlueHdi.

Le résultat ? On retrouve un train arrière relativement dynamique, même si Opel a clairement choisi de l’assagir par rapport à son cousin français. Malgré ces bons points, il faut reconnaître que ce Crossland a parfois des réactions sèches sur certains raccords de la chaussée, à l'image de ce que propose son cousin technique français...

Essai Opel Crossland X 1.2 Turbo 110 ch Innovation

Notre version d‘essai était pourvue du 3 cylindres essence d'une puissance de 110 ch, celui qui a remporté le titre de moteur de l’année à plusieurs reprises au sein du groupe français. Aucune surprise, on retrouve bien les qualités de ce petit moteur au volant de l’allemande. Doté d'une fiche technique avantageuse, plutôt discret, dénué de vibrations, nerveux, prompt à monter dans les tours (avec une sonorité agréablement sportive), il déplace aisément ce crossover de 1200 kg (en ordre de marche). A peine pourrait-on lui reprocher une petite paresse à bas régime, le temps que le turbo entre en action. Mais mis à part ce petit détail, ce moteur est très réussi et procure un niveau de performances appréciable. Mais attention à ne pas trop le pousser, car même s’il se montre sobre en conduite normale, les consommations peuvent vite s’envoler en conduite sportive. C’est très souvent le problème des moteurs essence turbo de petite cylindrée.

La conduite sportive, voilà un domaine que la direction n’apprécie pas. Particulièrement souple, ce qui est parfait en ville, elle manque de consistance en conduite rapide, ce qui est encore plus flagrant lors d’un brusque coup de volant. C’est dommage, car sur le plan dynamique, le Crossland est plutôt réussi.

 

Un bon niveau d'équipements et des tarifs dans la bonne moyenne pour l'Opel Crossland X

 

L’Opel Crossland X 1.2 turbo 110 ch est commercialisé au prix de 22 150 € (tarif 2019) en finition Innovation (second niveau de finition sur les trois proposés). Mais pour disposer de la peinture métallisée bleu intense, du GPS avec cartographie Europe et du grand écran tactile de 8 pouces qui équipaient notre modèle d’essai, il faut débourser environ 1200 € supplémentaires, ce qui fait grimper la note finale à 23 350 €.

Essai Opel Crossland X 1.2 Turbo 110 ch Innovation

On arrive à un tarif quasi similaire à celui d’un Peugeot 2008 1.2 Puretech 110 ch Crossway qui propose un niveau d’équipements comparable (à quelques détails près).

A noter qu’Opel propose, dès la version d’entrée de gamme Edition, le système « Camera Opel Eye » qui permet de bénéficier d’une alerte de franchissement de voie et de la reconnaissance des panneaux de signalisation. Deux équipements très pratiques et rarement proposés à ce niveau de gamme !

Enfin, sachez que la dernière version Ultimate, qui constitue le haut de gamme, fait le plein d’équipements de sécurité comme l’alerte anti-collision, le freinage automatique d’urgence (actif de 5 à 85 km/h) et l’alerte de somnolence du conducteur. Vous disposez également du fameux système de rechargement de smartphone par induction, de phares full led adaptatifs, du passage automatique feux de route/feux de croisement et de l’éclairage d’intersection. Mais attention, si vous optez pour cette version haut de gamme, le 1.2 turbo de 110 chevaux n’est alors disponible qu’en boîte automatique, ce qui fait grimper le note finale à plus de 27 000 € !

 

EN CONCLUSION

 

Ce n’est pas le plus beau de la catégorie, mais l’Opel Crossland X propose de sérieux arguments pour convaincre sur le marché français. Parmi eux, un confort et un plaisir de conduite certains. Il figure également parmi les SUV urbains les plus spacieux à l’heure actuelle.

Partager cet article

Commenter cet article