Essai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

Essai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

Quand on pense « haut de gamme », on pense systématiquement au premium allemand. Et pourtant, il y a une autre marque qui joue sur le même créneau sans cette image ostentatoire que peuvent avoir les allemandes, il s’agit de VOLVO. Avec sa V40, la marque suédoise propose une compacte chic avec toujours pour maître-mot la sécurité.

 

Chez Volvo, on ne plaisante pas avec la sécurité

Une fois n’est pas coutume, avant de vous parler de style, je préfère évoquer ce qui vient tout de suite à l’esprit lorsque l’on pense à Volvo : la sécurité. Souvenez-vous des nombreuses publicités de crashs-tests qui fleurissaient sur nos écrans il y a quelques années destinées à mettre en avant les avancées technologiques en la matière… La marque suédoise continue de surfer sur ce qui a bâti son image, même sur son plus petit modèle à l’heure actuelle : la V40. Dans la catégorie, elle est la seule à proposer, de série dès la finition d’entrée de gamme, l’airbag piéton (actif de 20 à 50 km/h) et le système d’anticipation de collision avec freinage automatique (jusqu’à 50 km/h) baptisé City Safety. D’autres constructeurs feraient bien de s’en inspirer…

Essai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

Une compacte élégante

S’il y a un domaine où Volvo a évolué depuis quelques années, c’est au niveau du style. Fini les breaks carrés façon corbillards, les derniers modèles de la marques font preuve de beaucoup d’élégance. Cette V40 n’a pas échappé à la règle. Bien dessiné, cette compacte qui ne mesure que 4.37 m de long, semble en faire beaucoup plus.

Essai Volvo V40 T2 120 ch MomentumEssai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

Un intérieur agréable mais qui manque d'ergonomie

A l’intérieur, vous êtes bien en Suède ! Cet intérieur ne ressemble à aucun autre et c’est tant mieux. La console centrale « amincie » présente vraiment bien et permet ainsi de libérer un espace de rangement qui vous permettra de dissimuler certains objets à l’abri des regards indiscrets.

Essai Volvo V40 T2 120 ch MomentumEssai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

Signalons un problème d’ergonomie : le paramétrage du GPS demande un petit temps d’adaptation. Tout se fait à l’aide des nombreux boutons présents sur la console centrale et la molette située en haut à droite. Un écran tactile serait bien plus simple d’utilisation.  

Essai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

Un autre grief : l’ordinateur de bord propose de nombreux menus qui sont consultables grâce aux boutons situés sur le commodo de clignotants. On appuie sur le bouton OK situé au bout pour accéder aux différentes fonctionnalités, on fait défiler le menu à l’aide de la molette, et on revient en arrière grâce au bouton RESET qui est difficile d’accès car caché derrière le volant. Ce n’est vraiment pas pratique à l’usage !   

Essai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

Le tableau de bord, moderne, propose trois ambiances (avec à chaque fois des indications spécifiques). La plus sympathique reste l’ambiance Sport ci-dessous.

Essai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

En termes de qualité de fabrication, il n’y a pas grand-chose à dire : c’est bien fabriqué, bien assemblé. Cela semble fait pour durer et devrait permettre de reculer l’apparition de bruits parasites.

 

Volvo V40 : grande à l'extérieur mais petite à l'intérieur

Les choses se gâtent lorsque l’on passe à l’arrière. Les portières sont relativement étroites et ne facilitent pas l’installation à bord. La voiture est basse et cela se ressent à l’intérieur. Avec une garde au toit limitée, les plus de 1.80 m seront gênés. L’espace réservé aux genoux est tout juste dans la moyenne, surtout rapporté au gabarit de la suédoise. Le tunnel de transmission gênera le passager central (une version à 4 roues motrices est disponible) et voyager à trois sera possible mais de préférence sur de courtes distances.

Essai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

Etonnamment, malgré un espace à l’arrière limité, le coffre reste relativement petit avec ses 335 litres de contenance. Au moins, il est parfaitement cubique.

Essai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

Les clés du succès de la scandinave : moteur et châssis

Prenons place à bord. Particulièrement bien installé dans un siège au maintien parfait, il ne reste plus qu’à insérer la télécommande dans son emplacement en haut à droit du volant et d’appuyer sur le bouton « Start/Stop Engine ». Le 2.0 essence turbo développant 120 chevaux se fait alors à peine entendre. Cette insonorisation très travaillée se retrouve également sur la route. Que c’est agréable de pouvoir parler sans hausser le ton ! N’ayez crainte, malgré cette apparente douceur, ce moteur est loin d’être amorphe. Avec son turbocompresseur et sa cylindrée confortable, qui va à l’encontre de la mode actuelle, il permet à la lourde Volvo de se déplacer avec vigueur. Pour preuve, le 0 à 100 km/h est abattu en 9.8 secondes et les reprises sont d’un bon niveau tant que vous n’avez pas enclenché la 6 ème et dernière vitesse qui demeure un peu longue. Deux autres moteurs essence sont proposés (ainsi que trois diesels) développant respectivement 150 et 245 ch pour l’ultime version T5. Les performances de cette version 120 ch atteignent un si bon niveau qu’il n’est pas indispensable d’opter pour une version plus puissante.

Essai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

Un bon moteur n’est rien sans un bon châssis. Eh bien, à ce niveau-là, vous ne serez pas déçu ! Affichant un comportement dynamique, profitant d’un bon amortissement, cette Volvo V40 vous procure un réel plaisir de conduite. Et heureusement, le confort de suspensions n’a pas été oublié.

Côté consommation, même si Volvo indique une consommation mixte de 5.5 L/100 km, il faudra en pratique tabler sur un petit litre supplémentaire. Rien de rédhibitoire cependant compte tenu de l’architecture moteur, de ses performances et du poids du véhicule. Avec un réservoir de 62 litres, l’autonomie est très confortable.

 

Moins chère que les allemandes...

Vendue 26 890 € (tarif 2019) dans cette finition Momentum, la V40 peut paraître chère mais il ne faut pas oublier que la marque suédoise concurrence les marques allemandes. A titre de comparaison, une Audi A3 1.0 TFSI 116 ch en finition Design, moins bien motorisée, est vendue au prix de 29 470 € (tarif 2019).

Malheureusement, la finition de base baptisée Kinetic, commercialisée jusque-là au prix de 24 340 € et dotée d'un niveau d’équipements et de présentation très corrects, n'est plus proposée. Cette finition Momentum constitue désormais l'entrée de gamme.

Pour être complet, sachez qu'il faudra ajouter au prix de vente constructeur le malus écologique, soit un surcoût de 473 € pour 137 g de CO2/km (barème 2019).

Il faudra prévoir une révision tous les 30 000 km ou tous les ans sur ce type de moteur.

 

EN CONCLUSION

Cette Volvo V40 vous comblera en matière de plaisir de conduite. Malheureusement, vous aimerez beaucoup moins son habitabilité à peine passable pour la catégorie.

Après, il subsiste cette indéfinissable sensation de sécurité et de bien-être à bord. C’est un fait, on se sent bien à bord de ce cocon suédois. Essayez-là, vous comprendrez !

Essai Volvo V40 T2 120 ch Momentum
Essai Volvo V40 T2 120 ch MomentumEssai Volvo V40 T2 120 ch Momentum

Partager cet article

Commenter cet article