Essai Fiat 500 X 1.6 JTD Multijet 120 ch Lounge

De l'avis général, ce 500 X est très réussi. Et il semble avoir beaucoup de succès auprès de la gent féminine...

De l'avis général, ce 500 X est très réussi. Et il semble avoir beaucoup de succès auprès de la gent féminine...

Quand on pense à la Fiat 500, on pense d’abord à celle que l’on appelait le « pot de yaourt ». La marque italienne a su profiter de l’image sympathique apportée par cette « cinquecento » pour la remettre au goût du jour à travers une version forcément plus moderne mais tout en conservant les gênes de son ancêtre. Devant le succès rencontré, Fiat a décliné son « label » 500 en un monospace compact baptisé 500 L, puis en un SUV, le 500 X. C’est ce dernier qui va nous intéresser aujourd’hui…

 

Un joli crossover mais bien éloigné de la 500

Vous allez me dire, qu’y a-t-il de commun entre la Fiat 500 d’aujourd’hui et cette 500 X ? Hormis la face avant, pas grand chose… Fiat souhaite simplement profiter de l’image apportée par sa charmante petite italienne et bien entendu de son succès ! Il faut dire que la proue est joliment dessinée : gros feux ronds, logo Fiat rouge entouré de chrome, feux de jour disposés aux extrémités de la carrosserie… De prime abord, on trouve tout de suite un air sympathique à ce crossover !

De profil, sans surprise, ce sont les lignes arrondies qui dominent. La poupe ne déroge pas à la règle. Même les feux arrière (énormes au passage) ont des angles… arrondis !

Tout est une question de goût, mais même s'il n’a pas grand chose de sa petite cousine, ce Fiat 500 X fait partie des plus beaux crossovers actuels. Mais attention, avoir des lignes galbées, c’est bien mais cela ne facilite pas les manœuvres. Radar de recul obligatoire !

Ses dimensions le placent parmi les plus gros crossovers de la catégorie.

Ses dimensions le placent parmi les plus gros crossovers de la catégorie.

Vous êtes sûrs que c'est une Fiat ?

A l’intérieur, Fiat n’a pas souhaité choquer les habitués de la marque en préservant le style global de la Fiat 500, avec quand même un tableau de bord spécifiquement développé pour ce modèle. En plus d’être lisible, il donne une petite touche sportive à l’ensemble grâce à ses trois cadrans entourés de chrome. En haut du tableau de bord, le GPS TOMTOM est idéalement placé. On ne pourrait lui reprocher qu’une seule chose : l’écran est petit.

Mais là où Fiat a fait d’énormes progrès, c’est au niveau de la qualité perçue ! Les plastiques présents en haut de la planche de bord sont épais et moussés, les ajustements sont bien réalisés. En termes de qualité perçue, Fiat étonne, encore plus si on le compare au Renault Captur essayé il y a quelques semaines, pour lequel les ingénieurs de la marque au losange ont complètement négligé cet aspect pourtant important !

Si le style et la qualité ont été particulièrement soignés, on ne peut pas en dire autant des aspects pratiques avec des bacs de portières riquiqui et une double boîte à gants, certes pratique, mais ridicule en termes de contenance. Un défaut pas vraiment rédhibitoire mais quelque peu dommage...

A l’avant, l’espace pour les coudes est très correct et deux adultes pourront y voyager sans risquer de se donner des coups. Et surprise, à l’arrière, l’espace pour les jambes est très satisfaisant. Il faut dire que notre 500 X fait partie des plus grands de la catégorie avec ses 4.25 m de long. Le coffre est quant à lui dans la bonne moyenne de la catégorie avec un volume de 350 litres. Un faut plancher réglable en hauteur permet d’obtenir un niveau de chargement (presque) plat une fois les sièges rabattus.

Côté équipements, cette version Lounge offre plus que l’essentiel avec notamment les capteurs de pluie et de luminosité, la climatisation automatique bi-zone, le radar de recul, l’avertisseur de franchissement de ligne, l’ouverture et le démarrage sans clé, le GPS…

 

Fiat 500 X 1.6 Multijet : un diesel très vivant en mode Sport

Comme la concurrence, Fiat a opté pour un système mains-libres pour démarrer sa belle italienne. Rien d’étonnant là-dedans, tous les constructeurs ou presque y sont passés. Mais chez Fiat, le bouton on/off a été placé à la place du Neiman. Malin et pratique !

Démarrage : le 1.6 JTD développant 120 chevaux est bien insonorisé même à froid. Là encore, Fiat nous avait habitués à beaucoup moins bien ! Au premier abord, on trouve un moteur très rond, très agréable à mener. Mais même si les accélérations sont très correctes, on se demande si le moteur développe réellement la puissance annoncée… Mais c’est sans compter sur la fameuse molette baptisée DNA, reprise de ses cousines de chez Alfa Roméo… Cette molette vous permet d’avoir le choix entre trois modes de conduite : le mode « Auto » qui gère tout à votre place, le mode « All Weathers » à utiliser principalement en cas de pluie voire de verglas ou de neige, et surtout celui qui permet de transfigurer le moteur, le mode « Sport ». Une fois activé, ce mode agit notamment sur le temps de réaction et la pression du turbo, ce qui permet d’obtenir des performances vraiment étonnantes par rapport à la puissance annoncée. La moindre pression, même sensible sur la pédale de droite, vous propulse vite à des vitesses prohibées… Le 0 à 100 km/h est donné pour 10.5 secondes et cela ne semble pas être de la publicité mensongère !

Heureusement, le châssis de notre 500 X est parfaitement adapté pour absorber la cavalerie et les éventuels excès de confiance des pilotes en herbe, même si un Renault Captur fait mieux lorsqu’on le pousse dans ses retranchements. Les suspensions au tarage raidi, participe à ce bon comportement, limitant également le roulis malgré la hauteur de caisse conséquente. Evidemment, certains trouveront le confort de suspension un peu ferme mais c’est le prix à payer pour avoir un comportement d’un bon niveau !

Dans l'ensemble, le test routier est plus que concluant !

A noter que pour les baroudeurs, il existe une version 4x4, ce qui est assez rare dans la catégorie !

Côté consommations, Fiat annonce une consommation mixte de 4.1 l /100 km. En pratique, tablez plutôt sur 6 l / 100 km, et encore il ne faudra pas abuser du mode Sport… Attention au réservoir qui affiche une contenance de seulement 48 litres.

 

Combien ça coûte un Fiat 500 X ?

Notre version diesel de 120 ch dans cette finition Lounge était vendue au prix de 24 890 € (tarif 2015). Ce niveau de finition n'est plus au catalogue mais pour trouver son équivalent, il suffit de choisir la version Cross commercialisée à 25 790 € (tarif 2019). Les concessionnaires ne semblent pas enclins à proposer des remises conséquentes sur ce 500 X afin de lui donner un positionnement haut de gamme et améliorer l'image de la marque italienne.

 

Fiat 500 X essence ou diesel ?

Lors de cet essai réalisé en 2015, Fiat proposait son crossover dès 15 990 € avec le vieillissant moteur essence 1.6 e-torq de 110 ch, qui profitait, dès l'entrée de gamme, d’un niveau d’équipements correct mais qui était pénalisé par un malus de 250 € selon le barème 2015. En 2019, la marque italienne a introduit dans sa gamme un tout nouveau moteur essence 3 cylindres 1.0 turbo Firefly d'une puissance de 120 chevaux proposé au tarif de 21 690 € qui fait désormais office de proposition de base en essence. Aucune consolation à attendre de ce nouveau moteur qui reste pénalisé par un malus de 253 €. Ceci dit, cette nouvelle motorisation propose des performances bien supérieures et un niveau de consommation moins important. Discret, il n'a que deux petits inconvénients : un manque de couple à bas régime qui oblige à faire patiner l'embrayage pour lancer le véhicule correctement et une consommation trop élevée sur autoroute.

Vendu au prix de 21 690 € en version City Cross, ce modèle essence est moins cher de 1500 € que son homologue diesel Multijet II de 120 ch (ici essayé). Le moteur Firefly est cependant un peu moins performant et consomme un bon litre de plus aux 100 km en cycle mixte, en sachant que l'écart se creuse encore plus sur autoroute. 

Ainsi, au moment de faire votre choix, effectuez un comparatif en prenant en compte votre kilométrage annuel et votre profil. Si vous roulez moins de 20 000 km par an, l'essence sera plus intéressant, encore plus si vous circulez relativement peu sur voies rapides. Dans le cas contraire, l'option diesel n'est pas à oublier, d'autant plus que cette motorisation convient très bien au 500 X.

 

Le point sur la fiabilité du Fiat 500 X Multijet

Concernant la fiabilité, après plusieurs années difficiles qui ont terni son image, Fiat semble avoir remis les choses en ordre. Une bonne nouvelle pour sa seconde carrière sur le marché de l'occasion... Concernant le moteur qui nous intéresse aujourd'hui, ce dernier ne pose pas de gros problèmes de fiabilité à la condition de l'utiliser de façon optimale : circuler peu en ville, rouler principalement sur route et autoroute. Des conseils qui s'appliquent d'ailleurs à tous les diesels... 

 

EN CONCLUSION

Il est mignon, agréable à conduire, et même dynamique en mode Sport, habitable, bien équipée, bien fini… Au final, que peut-on reprocher à ce Fiat 500 X ? Pas grand chose, hormis un confort de suspension ferme… C’est une bonne surprise !

La fiche technique du 1.6 JTD maison est intéressante. Une motorisation très vaillante en particulier en mode sport !La fiche technique du 1.6 JTD maison est intéressante. Une motorisation très vaillante en particulier en mode sport !
La fiche technique du 1.6 JTD maison est intéressante. Une motorisation très vaillante en particulier en mode sport !La fiche technique du 1.6 JTD maison est intéressante. Une motorisation très vaillante en particulier en mode sport !
La fiche technique du 1.6 JTD maison est intéressante. Une motorisation très vaillante en particulier en mode sport !La fiche technique du 1.6 JTD maison est intéressante. Une motorisation très vaillante en particulier en mode sport !La fiche technique du 1.6 JTD maison est intéressante. Une motorisation très vaillante en particulier en mode sport !
La fiche technique du 1.6 JTD maison est intéressante. Une motorisation très vaillante en particulier en mode sport !La fiche technique du 1.6 JTD maison est intéressante. Une motorisation très vaillante en particulier en mode sport !La fiche technique du 1.6 JTD maison est intéressante. Une motorisation très vaillante en particulier en mode sport !

La fiche technique du 1.6 JTD maison est intéressante. Une motorisation très vaillante en particulier en mode sport !

Partager cet article

Commenter cet article

Solcarlus1744 10/06/2016 12:49

Une petite remarque...en ce qui concerne la (petite) critique du format du gps .... on a le choix entre un écran de 5" (cartographie tomtom) ou de 6,5 (cartographie navteq)
Ce n est pas cet écran que le conducteur doit regarder lorsqu il conduit.... en mode guidage, les indications sont correctes et surtout, il y a un rappel schématique des carrefours, bifurcations, ronds point au milieu entre les 2 compteurs..
La suspension parait ferme, elle l est, et sans roulis, mais on s y habitue tres bien et le corps s en porte mieux...mais preference pour les roues en 17 plutot qu en 18...
Cdlt

mimicordes 09/06/2016 17:48

je possède le 500x en version Opening Edition depuis février 2015 avec ce moteur et j'en suis enchanté. J'ai à ce jour 31000 km et ma conso s'est stabilisée à 5.6 l/100. Je n'utilise pas trop le mode sport ( pour doubler) mais c'est vrai que ça répond énormément, on dirait que l'on a 150 cv sous le pied. C'est un véhicule très agréable à conduire et bien fini doté de beaucoup d'électronique, radar anti-collision et autre...

diego 13/05/2015 06:57

Confort de suspension ferme....et ça, c'est pas bon ...
Je trouve que la comparaison avec le" Captur" est dure...Ce dernier n'est pas si mal fini...Surtout en version Pure ou Helly Hansen .

Guy34 12/05/2015 18:19

Auto réussie, ça changera du Captur à finition intérieure dégueu...

Patzoulou 12/05/2015 09:52

j'y avais pensé un moment pour moi, mais j'aime pas trop le style...